Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

clip-image002.jpgHinda au cœur du pitoyable incident au sein du MPS autour de l’organisation du forum des jeunes tchadiennes en prélude au 5ème congrès du MPS.

 

J’ai lu avec beaucoup d’attention l’article de monsieur Abdelnasser Garboa paru sur le site Tchadinfos,  intitulé « 5è congrès du MPS : tension entre les leaders » et relatant des querelles de bas étages, scandaleuses et indignes relatives à l’organisation dudit forum. http://tchadinfos.com/?p=12535

Le plus déplorable dans cette histoire, c’est qu’on ne nous dit pas ce qu’il y a de mal dans l’initiative de la député du Mandoul, autrement dit, Mme Loum. L’annulation de cette rencontre par Mr Moussa Kadam pourrait sonner comme un rappel à l’ordre à la député pour avoir contourné son autorité en tant que Président du comité d’organisation, du fait qu’elle fasse signer son projet par Haroun Kabadi (Secrétaire Général du MPS) ? Ou au contraire, cet acte hostile cacherai-t-il d’autres réalités plus sadiques. Pourquoi Mme Haoua Outhman qui entretiendrait de bons rapports avec Mme Loum (selon les dires de cette dernière), la désavoue, pour ne pas dire, l’a lâchée en tant que femme dans cette initiative plutôt louable et bénéfique pour l’image du parti et le pays. Il convient de rappeler et apporter des précisions supplémentaires sur ce forum. Me Loum a été contactée par une jeunesse féminine intellectuelle qui voudrait participer aux politiques développementales de leur pays et apporter leurs points de vue et recommandations. La député avec la hauteur de vue qui la caractérise a salué l’initiative en portant à bout de bras ce projet. Il s’agissait d’organiser du 11 au 13, une rencontre avec des jeunes femmes intellectuelles tchadiennes pour débattre sur différentes questions d’ordre économiques, politiques, sociales et culturelles ; de recueillir leurs avis et de voir dans quelles mesures, certaines d’entre elles pourraient assurer la relève. Cette initiative, on n’a pas besoin de chercher de midi à quatorze heures pour comprendre qu’elle ne plairait pas à Mme Hinda. Cette dernière qui a toujours cherché à étouffer les femmes du Nord, « les accusant de lorgner son fauteuil ». Son acharnement est essentiellement centré sur la jeunesse féminine instruite car vous conviendrez que ce n’est pas les femmes d’une autre époque au sein du MPS ou autres qui font trembler Hinda. Il faut rappeler ici d’ailleurs, que seule une catégorie de femmes est autorisée à passer à la télévision tchadienne par Hinda et ses pions. Il y a là un vrai travail de mafia, grâce à un réseau savamment organisé (avec entre autres Hassan Sylla et autres caméramans  en ce qui concerne la télé tchad) qui a pour but de sélectionner les images qui doivent passer et écarter celles des jeunes femmes censurées par Hinda. En ce qui concerne son réseau politique pour étouffer la jeunesse montante tout simplement, il y a en tête de gondole Ngata Ngoulou (en ce qui concerne celui-ci, allez savoir pourquoi ? car sa fille mami, à défaut d’être une intellectuelle, rafle quand même des marchés que son père lui sert sur un plateau, notamment lorsque Hinda veut s’éclater et créer des occasions d’apparition)et l’intérêt du Tchad dans tout ça ? Les autres membres du réseau dans un prochain article.

 

Brahim Ali.