Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Agasimaha-Horn-Caple-Muqdisho
Hilal a-t-il trahi les Mahamid ou enfariné  par Soubiane ?
Depuis quelques mois les nouvelles les plus alarmistes selon lesquelles le PR IDI a épouse la fille du Cheikh Moussa Hussein Hilal, ne cessent d’amuser la galerie plus d’un observateur. Ce mariage qui a suscité  tant des réactions dans le microsome politique Arabe, n’est pas  nouveau dans  ce milieu. D’ailleurs, ce qu’il faudrait  rappeler, c’est  que, depuis les nuits de temps, la guerre entre Mahamid et Zakawa  n’a pas du tout cessé de couper le lien de mariage.  En effet, Le mariage dans le milieu Mahamid exprime le plus souvent  une union entre deux personnes quelques soient leurs statuts sociaux, fusent- ils, un président et une fille d’un sultan. L’objectif, visé à  travers ce qu’il conviendrait aussi  d’appeler « mariage du sultan  » est  de trouver une terre de refuge  aux parents, demain après le « printemps  Africain » qui se dessine à l’horizon 2012. Ainsi, selon, nombre des observateurs, ce printemps africain en portera au passage en premier lieu  le régime de N’djamena. Ce pendant, ce qu’il fallait saisir, c’est  que  depuis  l’accession  des Bideyat au pouvoir, les relations  entre ces deux communautés sont tendues pour le moins qu’on peut dire. Et pour cause :
 L’écartement des Mahamid de la gestion de la chose publique,  le vol  a main armée de leurs  bétails  par les parents de la Garde Républicaine (GR) du président  et bien  d’autres  ingrédients y mettent le nez dans cette ambrigolo.   A cela ajouté, la  création de la  rébellion Darfouri  contre le régime de Khartoum,  Conjugué  par une humiliation des éléments Mahamid du MN, une fois  rallié  Deby, ont a leur tour mis du sel dans cette marmite bouillante. Ces faits  comptabilisés, laissent nombre des Tchadiens  douter de la sincérité de cette nouvelle alliance  et au-delà, de  son inamovibilité.  Puisque  la faiblesse  de Deby devant sa femme Hinda donne  matière à réfléchir.
Alors,   Les questions qui  nous intéressent  ici, et sommes tous d’accord, n’est  pas de chercher le  pourquoi de ce mariage mais plutôt celles  de savoir  quelle est l’intérêt de Soubiane d’en effacer une première des premières dames a en  avoir ainsi réalisé tant des biens aux nombreux nécessiteux tchadiens et de surcroit, elle est aussi arabe Beni Halba ?  Comment  Soubiane  arrivera-t-il   à réaliser  ses ambitions a travers cet acte de mariage ?  Hilal a-t-il trahi les Mahamid ou enfariné  par Soubiane ? Peu probable, les relations entre Acheikh  et soubiane ne sont pas moins tendues.               À en croire son entourage, pour gagner si facilement  le cœur du président, Soubiane  n’en a envisagé  outre mesure que celle de manœuvrer avec un certains Albou Djibrine et Bichara Issa Djadallah, aidés par Moussa Faki de convaincre le PR DEBY afin  d’accepter en mariage la jeune Amani, doctoresse  en relations internationales. Trois raisons laissent ce triumvirat orchestrer  ce choix mirifique.
Tout d’abord, la place de la première dame fortifie donc a la plus belle des femmes de la cour, et, aussi à ses parents une place de choix  dans l’échiquier politique(. Vous été sans oublier de ce que Zina  wazina a fait de bon et de mieux aux siens et aujourd’hui Hinda continue de faire ce qu’il fallait faire aussi aux parents )  .Ensuite, la détermination de la  première dame, depuis sa nomination, à ne jamais perdre la main, grâce notamment à la manne pétrolière. Enfin, la manipulation facile du président dans le sens voulu de la première dame.
 Manifestement, les vingt ans de domination féminine du palais rose, ont énormément  marqué  la vie politique de ce chapelet des premières dames. C’est pourquoi, Ils  ont  certainement  guidé  tous les opportunistes de tout bord de dissuader le président en lui proposant  leurs filles. Mais par contre, ont quand même,  fini par  intimement choqués les proches parents  de IDI  de voir leur enfant trainé  au bout du nez par des petites N’djamenoises.  Et alors, ce mariage de fin d’âge, si nous pouvons l’appeler ainsi, tant chanté  dans le milieu des  Bideyat,  signifie pour eux, objectivement   une alliance avec les Mahamid.  Quant aux  Mahamid, c’est  le contraire qui se produit. Il n’est qu’un acte de pure trahison de la part d’un Cheikh, resté  le seul défenseur de l’intérêt Mahamid après la mort du Sultan Aboud.  
Sincerement, la célébration de ce mariage qui se tiendra à Khartoum dans les deux jours à venir n’amènera rien a ce triumvirat du fait que ni Hinda,ni Amani ,moins encore leur cousin Mahamat Saleh Annadif ( MSA)  n’ a le pouvoir de décider dans ce bordel du bled Itno.  Et alors, il (mariage) ne leur changera rien, ne leur apportera rien, ils resteront et demeureront  toujours et toujours rejetés par la jeunesse arabe en générale et Mahamid en particulier tant qu’il ya de l’autre coté une volonté contraire a leur émergence.
Cependant, pendant que la jeunesse à travers le monde s’organise autour des idéaux nobles  de changement, les mahamid   démontrent aux yeux du  celui-ci leur faiblesse par une connerie de mariage. Si leur  lutte armée a été  avortée  par la complicité de ces gens ci-haut cités, donc il ne sert à rien de miser sur un mariage ridicule.  Hélas ! Le mariage de leur fille n’est qu’une «  poudre de Cohl dans l’œil d’un borgne » comme disait leur adage.
Enfin, j’attends impatiemment  la jeunesse mourante Mahamid de me répondre poliment a ces questions  avant d’entamer dans les deux jours avenir sur le SERMENT DE LA JEUNESSE ARABE AUTOUR DE MSA  AVEC LE PRESIDENT IDI.  Pourquoi  dans ce  milieu Mahamid, seul  les vieux  soufflaient le chaud et le froid. Où   est  partie cette jeunesse dite éveillée ? A-t-elle désarmée face à ce premier échec ? Ou a--telle  laissée la place a MSA et son Soubiane décidés sur son sort ?  Ou envisage-t-elle sortir de cet état de négligence ?... ?
Am Hamad