Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Chers Mesdames, Messieurs, l’accord du 13 août 2007 est caduc !

 

Le despote Idriss Deby a eu l’inacceptable honneur de recevoir dans son bunker, le 30 novembre 2012, une délégation de la communauté internationale ; dirigée par Mm Hélène Cavé, ambassadrice de l’Union Européenne au Tchad. Elle s’exprime ainsi : « J’étais un tout petit peu la porte parole d’un ensemble des partenaires de la communauté internationale (Francophonie, France, Union Africaine, Suisse ». Elle rajoute encore, que la communauté internationale est « totalement engagée », sur l’application de l’accord du 13 août 2007.

Drôle de visite, de la communauté internationale ! On dirait que vous ignorez ou vous faite semblant d’ignorer la crise tchadienne ? Où est le professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh, le principal signataire de cet accord ? Votre démarche, stupéfait les tchadiens et tchadiennes, surtout la forte majorité qui subit une gouvernance à outrance. Vous avez à faire, à un despote, à visage satanique. Il n’a jamais dans sa vie agit par le dialogue, plus encore, il n’a jamais respecté sa signature, ni sa parole. Je ne me permets pas de vous faire de la psychologie, mais vous savez ce qu’il est ?  Un véritable psychopathe.

Cher communauté internationale, si vous n’avez pas la motivation, d’aider le peuple tchadien à se débarrasser de ce sanguinaire ; laissez, s’il vous plaît, le peuple, seul à briser ses chaines. Arrêtez ces supercheries et ces complaisances indignes, à l’égard d’un criminel de guerre.

Malgré nos proximités, vous ignorez les souffrances inacceptables que vit le peuple tchadien ; vous n’avez aussi pas compris, le comportement psychique de votre ami, le despote de Toumaî.

 

Mahamat Hassane Boulmaye