Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

HALTE A LA RECRUDESCENCE DES VIOLS COLLECTIFS AU SENEGAL

Les organisations de la société civile membres du comité de plaidoyer sur les violences faites aux femmes expriment leur profonde indignation et sont très préoccupées par la recrudescence et la récurrence des cas de viols collectifs au Sénégal.

En effet, depuis quelques temps, on a noté plusieurs cas de viols collectifs au Sénégal, commis le plus souvent sur des mineures par plusieurs individus mal intentionnés qui profitent de certains événements pour accomplir leurs sales besognes sur de paisibles innocentes.  Ainsi, à différentes occasions, des cas extrêmes de viols ont été relatés :

-           Le 27 juin 2011, lors des manifestations contre les délestages, des filles avaient été violées au bar restaurant « chez iba »  à Dieuppeul ;

-          Le 20 juillet, A.F une jeune fille de 16 ans, domiciliée à la cité Comico 2, a été séquestrée et violée pendant onze (11) jours  par six (6) hommes ;

-          Le 31 juillet, après le combat de Balla Gaye 2 contre Tyson, une foule s’était massée devant le domicile du lutteur de Guédiawaye  pour fêter sa victoire. Des personnes ont profité d’un délestage qui a plongé le quartier dans l’obscurité, pour entraîner des jeunes filles dans une maison en construction et les violer.

Ces actes ignobles qui viennent s’ajouter à la longue liste de viols relatés quotidiennement par la presse, posent un véritable problème de sécurité des personnes, dont la responsabilité incombe, au premier plan, aux autorités. Il est inadmissible qu’à l’occasion d’événement comme un combat de lutte, les forces de l’ordre ne puissent pas assurer la sécurité notamment dans certains lieux particuliers au point que des individus puissent profiter d’une coupure d’électricité pour commettre des actes aussi barbares, cruels et dégradants. 

 Les organisations de la société civile membres du comité de plaidoyer sur les violences faites aux femmes :

-          Condamnent fermement ces violences d’une extrême gravité;

-           Estiment que les auteurs de ces viols doivent être arrêtés et sévèrement punis  conformément à la loi et ceux qui ne sont pas arrêtés doivent l’être dans les meilleurs délais ;

-          Demandent aux autorités de renforcer la sécurité des personnes surtout lors des grands rassemblements et certains évènements particuliers pour qu’il n  y ait plus jamais ça ;

-          Demandent aux populations, témoins et victimes, de dénoncer les auteurs afin que justice soit rendue ;

-          Exhortent les autorités à assurer une prise en charge médicale et psychologique des victimes de ces événements ;

-          Recommandent vivement la mise en place d’un fonds d’assistance aux victimes de viol.

Fait à Dakar, le 08 Août 2011

Ont signé :

-          La RADDHO

-          Le CLVF

-          L’AJS

-          Le WILDAF

-          Le GREFFELS

-          La CNVAF

-          Le CAEDDHU

-          L’ANAFA

-          FEMNET/Sénégal

-          Le Réseau Siggil Jigeen

-          SOS Equilibre

-          PLVFDH

-          AFA/Nenuphar

-          Le REDHUS

-          La COSAPERE