Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La jeunesse Tchadienne est déboussolée, clochardisée et réduite à la mendicité. Elle ne sait à quel saint se vouer. Elle  a perdu toute foi en l’avenir et croupit sous le poids de la galère. L’horizon ne présage pas des lendemains meilleurs. Elle remue ciel et terre pour survivre en attendant le verdict du temps pour être écrasée à jamais par la roue de l’histoire.

Mais quel est donc ce diable qui donne du grain à moudre à la jeunesse Tchadienne ?eh bien c’est sont ces patriarches parasitaires  qui polluent l’administration Tchadienne comme des vermines.

Ils se servent des loupes pour pouvoir lire les écritures, font la saisie de texte avec des appareils  dactylographiques datant de la seconde guerre mondiale.ils parlent la langue de Molière comme une vache Espagnole et n’ont pas le minimum dans celle de Shakespeare.

Ils ne connaissent ni Facebook, ni Twitter encore moins Google et Youtube.ils sont prêts pour déplacer des montagnes que de mettre  un ordinateur sous tension. Leurs mains tremblent devant le clavier et suent à grosses goutes. Leur technophobie est sans commune mesure.

Dans ce cosmos  gérontocratique, la culture générale n’a pas droit au chapitre.si tu leur parles de Neil Armstrong, l’homme qui avait posé ses pieds sur la lune, ils te diront que tes paroles sont blasphematoires.si tu leur dis que c’est l’œuf qui a donné naissance à la poule, ils te prendront pour un fou. L’âge d’or du papy-boom  dans l’administration Tchadienne n’est plus à démontrer. Bref des châteaux de cartes largement dépassés par les événements mais qui résistent encore.

Leur sport favori est de classer dans les archives les dossiers des jeunes diplômés et pour rien au monde n’accordent les demandes de stage parce qu’ils ont une peur bleue de cette jeunesse.

Ils sont là depuis la période coloniale et ne comptent pas céder la place de sitôt, un demi-siècle après.

C’est le résultat de la politique aveugle de "on reprend avec les mêmes, on fait des permutations, on remet le compteur à zéro et on continue". Ils ont un ton autoritaire pour impressionner et se croient inamovibles et pourtant c’est des tigres en papier.

Ils manipulent la jeunesse par calculs politiques pour des intérêts égoïstes, egocentriques et mercantiles.ils sont parfois les vrais acteurs de tous les évènements tragiques qu’a connus notre pays, des sanguinaires à col blanc.ils ont semé la haine, la division et le rejet de l’autre et continuent de léguer cette culture à leurs progénitures.

L’administration Tchadienne est devenue le repère des filous de tout poil. L’intégration à la fonction publique s’achète moyennant quelques liasses de banque. Pour se faire une place au soleil, les jeunes filles diplômées sont à la merci des pédophiles et autres prédateurs sexuels.

Il n’est pas rarissime de rencontrer des jeunes diplômés et de surcroit chevronnés dans des filières pointues comme la biologie moléculaire, le droit public, le génie civil, la physique quantique, la géométrie différentielle, la médecine, l’informatique, la sociologie, la comptabilité, l’électromécanique….se contenter des travaux champêtres faute de places. Le monde est à l’envers, c’est sont les conséquences du néocolonialisme et de l’inégalité des chances.

La jeunesse Tchadienne a une force éléphantesque qu’elle ignore. Elle est la force motrice de la nation et d’après les dernières statistiques, elle caracole en tête.

N’a-t-elle pas l’audace de s’opposer à la traite des temps modernes ?la réponse est non ,à contrario elle est brave et endurante mais seulement  n’arrive pas à  faire preuve de dépassement ethnique, confessionnel ou  régional et la génération Tombalbaye n’est pas là pour faciliter les choses. Elle veille au grain à toute velléité de la jeunesse pour la diviser davantage.

A l’instar de la jeunesse Maghrébine, la jeunesse Tchadienne pourra dévier la trajectoire de la marche du monde en un temps record à condition qu’elle se conscientise pour dire MERDE. Le reste ne sera que balade de santé.

A l’issue de ce match d’anthologie entre deux générations qui ne voient pas les choses sous le même angle, une seule devra survivre.les dés sont pipés dès le départ mais quelque soit la tricherie aucune bataille n’est gagnée d’avance .La victoire s’avère plus que  importantissime pour la jeunesse.

Vive la jeunesse Tchadienne synergique et multiculturelle, mort aux apatrides et aux ennemis de la nation.

 

Nous sommes de la Génération Y, nous sommes des activistes et des cyberdissidents, ce pays est le notre, nous défions le système MPS dans son antre et nous y laisserons notre peau en martyrs s’il le faut.

 

Abdoulaye Djeroua

Programmeur Informatique

Expert en Biométrie

Berkemfils@yahoo.fr

N’djamena, République du Tchad