Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

0kaddafi_170209.jpg

                     Hommage au colonel Kadhafi, tué par l'ONU

Après Oumar Al Mouctar exécuté le 16Septembre 1931 par l’administration coloniale Italienne en Libye, à cause de ses opinions politiques et sa résistance à main armée contre ses forces du mal, un autre Libyen tombera en martyr le 20 octobre 2011 au champs d’honneur à Syrte, cette ville qui l’a vu naitre. De grands hommes de ce type ont toujours été dans la ligne de mire de l’Occident colonialiste. Kadhafi l’a dit et répété qu’il ne quittera jamais et au grand jamais sa terre natale, il mourrira en martyr.  Effectivement, il a honoré son serment. Il est tombé héroïquement et paisiblement au périmetre de sa ville natale (Syrte) avec arme à la main. Les traitres libyens qui ont pactisé avec rapaces de l’Occident pour raccourcir sa vie connaitront eux aussi une fin tragique. Ce n’est pas en ouvrant le robinet du pétrole libyen à Sarkozy, à Obama ou Camroon qu’ils gouverneront le peuple libyen. Des défis immenses les attendent et ce n’est pas des Agents Stipendiés, des marionnettes de leurs espèces qui releveront ces défis. Depuis la traite négrière jusqu’à nos jours l’occident colonialiste a cherché à ecrêmer le continent africain de ses meilleurs fils. Voici brièvement la liste de nos grands martyrs :

1-      Le 13 septembre 1958, au Cameroun, le leader de l’Union  des Populations du Cameroun (UPC), le camarade Ruben Um Nyobé fut assassiné dans son maquis non loin de son village natal Boum- Niembel par les forces de rapines coloniales françaises

2-      Le 29 mars 1959, le président Barthélemy Boganda de la République Centrafricaine périra dans un crash d’avion entre Berbérati et Bangui. Le journal L’Express du 7 mai 1959, après enquête a relevé que c’est un explosif qui est à l’origine de ce crash. Pour chercher à couvrir ce crime abominable, le Haut Commissaire de la France en RCA a fait ramasser tous les journaux se trouvant dans les kiosques, mais en vain le secret est dévoilé. Le livre de Pierre Kalech, édité aux éditions Sépia, titre : « Barthélemy Boganda a donné d’amples détails à ce sujet ».

3-      Le 17 janvier 1961, une autre figure charismatique fut lachement assassiné au Congo Kinshassa (RDC). Cette meilleure graine de notre continent que la femme congolaise a su nous donner s’appelle : Patrice Enery Lumumba. C’est sous l’œil inquisiteur du secrétaire général de l’ONU, M. Dag Hammarksöld en mission au Congo que Patrice Lumumba Premier ministre fut tué. Heureusement, comme pour nous consoler, quelques jours après sa mission macabre et périlleuse, Dag Hammarksöld connaitra lui aussi un sort tragique. Lui et son avion se volatiliseront comme une goutte d’eau sur du fer rouge au dessus de la Rodhésie, l’actuel Zimbabwé. Il fut incineré en plein air et ainsi son sang n’empoisonnera pas le sol africain. Hier, nous avons pleuré ces grands martyrs, aujourd’hui, nous pleurons notre frère, le guide de la Révolution du 1er septembre.

 

Al-Hadj Garondé Djarma