Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-16.jpeg

Gabon-Tchad : De l’eau dans le gaz autour de la présidence de la Commission de l’Union Africaine.


LIBREVILLE (© 2012 Afriquinfos) - « Je pense qu’il est normal d’écouter les cris du cœur de nos frères de la SADEC (*) et de leur laisser la chance, cette fois-ci, de diriger notre Commission [...] ». (Par Francis Kpatindé)

 

Cette petite phrase, prononcée le président tchadien Idriss Déby Itno, le 10 avril, au terme d’une « visite de travail » de son homologue nigérien à Ndjaména, a installé la méfiance entre le Tchad et le Gabon.

Pour mémoire, rappelons que l’Afrique du Sud et le Gabon briguent le poste de président de la Commission de l’Union Africaine (UA). Au terme des plusieurs tours de scrutin, les deux postulants, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le Gabonais Jean Ping, candidat à sa propre succession, n’ayant pu être départagés, la décision des chefs d’Etat a été reportée au prochain sommet de l’organisation, prévu en juin ou juillet à Lilongwe, au Malawi. 

Jusque-là, deux camps retranchés s’étaient mutatis mutandis formés autour des deux candidats. D’un côté, pour prendre un raccourci, le groupe francophone soutenant Jean Ping. De l’autre, le groupe anglophone, autour de Nkosazana Dlamini-Zuma, ex-épouse du président sud-africain et actuelle ministre de l’Intérieur de son pays.

Avec sa petite phrase, Idriss Déby Itno fait une brèche dans ce fragile équilibre des forces et donne, à n’en pas douter, l’avantage au camp sud-africain. D’où la vive réaction du Gabon : « Nous tenons à marquer notre stupéfaction parce que cette déclaration est contraire au communiqué final de la XVe session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale, CEEAC, tenue à Ndjaména le 15 janvier 2012, qui apporte son plein soutien au renouvellement du mandat de Jean Ping à la présidence de la Commission de l’UA. »

L’affaire se complique parce que le chef de l’Etat tchadien est aussi le président en exercice de la CEEAC, une organisation régionale regroupant des pays d’Afrique centrale. « Le ministère gabonais des Affaires étrangères se pose la question de savoir si la déclaration a été faite par Idriss Déby Itno dans le cadre de ses fonctions de président du Tchad ou en qualité de président en exercice de la CEEAC… »