Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ufc.jpg

 

COMMUNIQUE DE PRESSE/N°011/COORD/NAT/UFC/013

relatif au 53ème anniversaire de l’indépendance du

TCHAD

 

 

     A l’occasion de la date du 11 Août 2013, correspondant au 53ème Anniversaire de l’indépendance de notre cher pays le Tchad, et aussi à l’An Neuf (9) de la création de l’UNION DES FORCES POUR LE CHANGEMENT (UFC) comme regroupement politico-militaire sur la scène nationale, LA COORDINATION NATIONALE DE L’UFC, malgré les multiples et diverses difficultés inhérentes à sa lutte, exprime plus que jamais sa détermination à combattre sans complaisance cet exécrable régime que dirige monsieur Idriss DEBY depuis bientôt un quart de siècle.

     Les récentes dérives autocratiques du système Déby, tâtonnant entre l'aveuglement idéologique d'un Mpéïsme décadent, les multiples errements politiques et les pulsions innées toujours plus que tenaces qui l'anime pour la violence et les intimidations, confortent les choix politiques qui sont les nôtres et exacerbent davantage notre acharnement dans le combat que nous lui opposons.

 

Qu'avons nous observé depuis le début de cette année ?

 

            - Comme toutes celles qui se sont succédées depuis 1990, l’année 2013 s’illustre encore une fois par le renforcement des différentes tares dont ce pouvoir a fait montre dès les premières heures de son règne à savoir le tribalisme, le népotisme, la corruption, la concussion et les pillages sans vergognes des ressources nationales.

 

            - Un climat de terrorisme politique intérieur caractérisé par des arrestations et des intimidations gratuites des paisibles citoyens ou des acolytes en mal de liberté de critiques.

 

            - Et puis cette bassesse inqualifiable de Déby qui procède à une  récupération politique du jugement en cours de HISSENE HABRE, son ex mentor et père spirituel, au détriment des victimes légitimes. Il ne s'agit là que du énième bras d'honneur que ce despote immoral fait aux victimes de la DDS et aux  Tchadiens dans leur ensemble.

   

            Sur le plan international, le pouvoir de DEBY s’est distingué par l’usage d’un mercenariat d’État dont il est hélas coutumier, mu toujours par son insatiable quête de profits personnels et de son clan par l’envoi de sa milice tribale au Mali et en RCA, naturellement sans aucune concertation préalable des instances autorisées du pays. En guise de récompense attendue après la bravoure sur commande de sa milice aux combats,  M.IDRISS DEBY n’a récolté que mépris et humiliation de la part ses parrains et autres responsables africains pour son goût immodéré pour le gain facile et louche. L’image du Tchad dans son ensemble  continue à en pâtir sérieusement. L'absence du moindre officier  dans les structures de commandement des forces internationales au Mali illustre le peu de crédiblilité que la communauté internationale accorde à M. Déby.

            Par ailleurs, face à cette dégradation accélérée de la situation du pays, l’OPPOSITION TCHADIENNE toute nature confondue s’est une fois de plus illustée au cours de cette année par son incapacité congénitale à susciter une action porteuse d’alternative à cette dérive crée par la gestion archaïque du Tchad :

 

            - L’Opposition politique  « légale » de l’intérieur, n'a cesse de briller par sa compromission légendaire avec le pouvoir à telle enseigne que le Peuple tchadien meurtri la confond au pouvoir qui sévit. La plupart des structures de l’État ne sont que des coquilles vides qui résonnent  au gré du despote et de ses acolytes attitrés.

 

            - L’Opposition politico-militaire,  infiltrée à la naissance par les barbouzes de DEBY, reste figée comme toujours dans sa posture de sous-traitance politique du pouvoir en place et continue encore à travers certains traîtres avérés de DEBY, par leurs  déclarations et leurs indignes forfaitures, à pervertir les véritables valeurs du combat des patriotes tchadiens contre le régime honni de N'Djaména.

 

            C’est pourquoi et conformément à sa Déclaration Constitutive, l’UFC réaffirme avec force son ultime engagement tendant à créer toutes les conditions pour l’avènement d’un Tchad Nouveau et ceci avec la contribution effective de l’ensemble des Forces Vives, des Patriotes et des Démocrates du pays sans exclusive.

 

           

 

 

Fait le 11 AOUT 2013

 

LE Coordonateur National 

 

 

GAILETH GATTOUL BOURKOUMANDAH