Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

deby2-copie-1.jpg

 

De prime abord ,en tant que originaire deBorkou je suis profondément préoccupé par la visite de DEBY à FAYA-LARGEAU. Je pense comme la plupart des tchadiens que même si la politique aurait ses raisons que la raison ne connaîtra point les originaires de Borkou ne vendrons pas leurs honneurs au plus criminel tchadien voire Africain en exercice.La région de Borkou et ses vrais fils n'embrasserons jamais ce monstre en fin de vie que tous les tchadiens fuient.Je vous dis Monsieur Deby contrairement à quelques griots dont leurs influences ne dépassent pas leur propre concession,  aux origines douteuses  pour ne pas dire minables.

 

Que ta présence à FAYA-LARGEAU se traduit par une épée enfoncée dans nos cœurs et dans nos plaies encore béantes.Oui DEBY ne mérite pas à FaYA-LARGEAU des honneurs dus aux hommes imbus de liberté et  de bonne volonté.Je dis à mes compatriotes de Borkou tentés par les gains faciles ,l'heure n'est plus de crier à longueurs des journées que Faya-LARGEAU est le bastion du MPS mais l'heure est plus que jamais d’être  aux cotés des tchadiens pour s'affranchir de cette tyrannie de plus de 23 ans .Au moment ou DEBY est lâché non seulement par sa propre famille et par le peuple Tchadien, Nous originaires de Borkou devrions plus que jamais de poursuivre à le combattre et dire clairement que que FAYA-LARGEAU n'est pas le lieu pour redorer l'image d'un criminel enfin de règne. Aux autorités traditionnelles de Borkou doivent savoir que l'heure n'est plus aux promesses mais aux bilans de 23ans de règne de DEBY et ses réalisations concrètes dans cette immense région. Après son accession par un accent de l'histoire et sous le prétexte de SLOGAN « ni or, ni argent, mais la liberté » ,à L' heure actuelle, la liberté la liberté d'expression se trouve dangereusement hypothéquée, les journalistes et des hommes politiques sont muselés ou emprisonnés gratuitement, la torture fait rage, une majorité des tchadiens n'a pas accès aux ressources du pays.C'est DEBY et son oligarchie qui gère tout le patrimoine national de surcroît un service de douane ayant un compte dont le titulaire est un individu ne déplaise au principe d'unité budgétaire bref une main mise implacable sur l’économie et les institutions étatiques. Nous invitons nos frères et compatriotes de Borkou désorientes par des amateurs pour ne pas dire des dubitatifs aux cotés de ce diable à se joindre sans réserve à d'autres tchadiens pour s'affranchir de cette tyrannie.

 

Nous saisissons cette occasion pour demander à tous les tchadiens ou qu'il se trouve de se démarquer du régime de DEBY et ouvrer à y mettre fin et cela dans l’intérêt de tous un chacun pour bâtir une société juste et démocratique car on est « "tous responsables de l'avenir de chacun"

 

 

ABAKAR ARAMI

ETUDIANT EN ADMIN ET GESTION DES COLLECT TERRITORIALES