Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

0deby_200209.jpgUn tchadien s’interroge ?

Hier c’était Laouna gong , ex représentant du FUC en France qui niait de manière énergétique sur le net des négociations entre le dictateur tchadien  et Mahamat Nour le président du FUC, la qualifiant d’impossible  et se retrouver moins d’un mois après Ministre au Tchad ?

Aujourd’hui, c’est Djedouboum  sadoum qui nie toute arrestation de son chef Dassert par la milice de Deby  prétextant qu’il s’agit de l’arrestation de son Fère ou son oncle. Et très vite, la vérité sonna : le Gouvernement tchadien  présente  la victime ou le coupable à la presse ?

La  grande question que je me pose est la suivante : les représentants des mouvements rebelles sont ils réellement au fait des activités de leurs mouvements sur le terrain ? Ne se seraient ils pas octroyés des postes de correspondant à l’étranger par pur opportunisme et des raisons de tapage médiatique personnel  sans réel pouvoir ?

Chers compatriotes, cessons de nous tromper nous mêmes. Ayons pitié de nos parents qui souffrent au Tchad et soyons sincères et sérieux dans ce que nous faisons.

 Deby a gagné sur tous les fronts et reconnaissons le lui ce mérite. Et changeons de strategie de lutte ?  sans cela, aucune lutte n’aboutira.

En effet, à l’intérieur du Tchad, l’opposition démocratique a capitulé. Ils se sucrent  tous maintenant au gouvernement où chacun a vu le nombre de ses villa grimper substantiellement. Mais ceux du parti du regretté  Ibni Oumar Saleh ont rejoint la danse avec leur entrée dans des organes fantômes comme la CENI.

Que dire du revirement brutal de l’ancien président Goukini et de l’opposant Hassabalah Soubiane après avoir clamé aux yeux du monde entier que Deby est le mal tchadien.

Certains  opposants sont devenus des instruments que Deby utilise pour régler les comptes de ses adversaires. Qui aurait cru que le pasteur Alingue Baweyeu,  l’actuel ministre de la justice pourrait être instrumentalisé par Deby à des fins personnelles.. Pour illustration, l’arrestation arbitraire sans respect de procédure de Haroun Kabadi. C’est vrai que l’homme mérite cette humiliation tant il a brillé par sa soumission infantile à Deby.

Que dire de l’arrestation rocambolesque du très méchant maire qui a rendu de milieux de pauvres tchadiens des sans abris. C’est le même Alingué qui a été chargé de justifier l’injustifiable. Au fait, connaissez-vous les raisons de divorce entre le maire et son chef de gang de Président. Il n’a pas fait un partage juste des produits des  raquettes.

Les syndicalistes ou les ONG, longtemps écartés du mangeoire s’invitent eux aussi au mangeoire avec la nomination de Gami comme président de CENI et certains présidents des ONG influents font leur entrée dans des institutions fantômes à l’instar du CES.

Les rares intellectuels que compte le Tchad ne sont pas du reste et s’engagent résolument et progressivement au service du mal et du pouvoir clanique. Qui, président du conseil constitutionnel, qui président du MPS, qui conseiller aux affaires culturelles du Premier ministre, qui ministre sans portefeuille, qui Secretaire général de la presidence ? c’est vraiment une honte d’être intellectuel au tchad. Je suis très content de ce qui arrive aux hommes qu’on croyait valeureux comme l’ancien SG de la Mairie. Vue son intelligence et ses compétences, a-t-il besoin de faire le laoukoura pour gagner sa vie ?.. N’aurait il pas pu éviter toutes ces humiliations publiques, ces fausses accusations de détournement si Mr lapia (car c’est de lui que je parle) avait décidé de vivre dignement comme il le faisait avant au CEFOD ?

Les mouvements armés eux aussi sont en décapitude avancée.

Au sud, Dr nahor finit par se rallier au diable, et le plus redoutable guerrier le colonel Dasser cueilli comme un vulgaire coupeur de route. Au passage, cela me fait penser drôlement à l’arrestation du général kounda en RDC en une fraction d’heures par le Rwanda.

A l’est, la guerre sans fin de leadership se poursuit entre les différents chefs de guerre. M. Timan qui continue à se taire depuis l’échec de 2009. Même le bouillant porte parole Abderame koulamalla n’ a aucun mot à dire depuis plusieurs mois déjà.

Certains chefs rebelles parlent de plus en plus au nom de leurs propres mouvements sans nous dire au juste ce qu’est devenu l’UFR. Si UFR est défunte, n’est il pas courageux d’assumer publiquement l’échec au lieu de faire régner un silence, source de démotivation, de capitulation et de resignation ?

Je m interroge, je m’interroge mais je ne céderai jamais. Ce qui me reste, c’est de croire à mes valeurs de l’homme digne, honnête et libre.. Je vis et je travaille au Tchad, je ne mendie pas, je ne quémande pas un poste politique, mon entourage me respecte tout comme moi je le respecte. Personne ne peut m’obliger à aller au MPS ou à crier Deby Sauveur. Personne ne peut m’obliger à acclamer Deby et personne non plus ne peut m’obliger à dire que les investissments faits ces deux dernières années au Tchad sont faits par deby et non par l’argent du Tchad, tout en sachant que Deby utilise les marchés de gré à gré pour voler et piller les ressources nationales. Je suis fier et je souhaiterai l’être ainsi  jusque la fin de ma vie.

 

Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr