Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

fatdat-copie-1.JPG
Au Tchad, détourné un don semble un fait anodin. Même au sommet de l’Etat, les dons envoyés par les pays amis du Tchad aux personnes nécessiteuses, ne sont pas partagées comme il se devait. Récemment, la Chine a offert 3000 tonnes de riz. A l’occasion de la fin du mois de ramadan, le Royaume d’Arabie Saoudite a accordé un don de dattes emballées dans des sachets de 2 kilogrammes et de l’argent liquide à distribuer aux pauvres (massakine).
En grande pompe, la ministre de l’action sociale, Fatimé Issa Ramadan, rejeton politique de Kassiré, sillonne les centres sociaux de la capitale N’Djaména, pour distribuer le don des dattes. Tout le monde croyait à l’équité, or, la grande quantité du don se retrouve dans les marchés et les vendeurs ambulants. Le Sachet de 2 kilogrammes est vendu entre 2000 Fcfa et 1750 Fcfa. Et les affaires tournent normalement pour les commerçants et autres vendeurs. La ministre Fatimé Issa Ramadan n’est-elle pas au courant de ce fait ? Certainement non. Car, en aucun cas, un don donné à quelques pauvres ne remplira les marchés de la capitale. Selon des sources dignes de foi, le don est vendu par les responsables du ministère de l’action sociale même. Du ministre en personne à tous les cadres, chacun a pris sa part du gâteau. Monsieur le président Déby voilà ce que font tes ministres de don des pays amis. Il faut très vite agir avant que le ministre Djimet Adoum ne dilapide aussi le don des sacs de riz de la Chine. On a en mémoire la viande que les saoudiens envoient à l’occasion de la fête de tabaski. A la veille de la fête, le don de dattes devrait être accompagné d’argent liquide aux personnes nécessiteuses. Cet argent devrait être distribué dans les dix centres sociaux de la capitale. Mais, selon nos sources bien introduites, un seul centre social est retenu. Les organisateurs, Fatimé Issa Ramadan et sa bande, choisissent ce centre, à Mardjan Daffack apprend-t-on, pour donner à chaque nécessiteux la somme de 25 000Fcfa. Tenez-vous, que s’est-il passé. Une commission est là. Elle a sélectionné elle-même ses nécessiteux. Elle leur remet un ticket, la personne arrive, on vous remet 25 000Fcfa et vous remettez 1000 Fcfa comme droit à la commission. Au finish les bénéficiaires se retrouvent avec 24 000 Fcfa au lieu de 25 000 Fcfa. Cela nous rappelle un temps où les payeurs vous donnent votre salaire en vous exigeant quelques jetons. Mais, de grâce, cette fois-ci, il s’agit d’un don aux personnes pauvres. Fatimé Issa Ramadan, ne dites pas qu’on vous attaque, mais reconnaissez que vous avez fait des erreurs voire trichez dans la distribution de ce don. Tu as pêché madame. Cela n’honore pas du tout le Tchad. Nous ne demandons pas que le ministre SGG, oiseau de mauvaise augure se présente à la RNT avec sa vilaine mine pour annoncer ta déroute du gouvernement, mais vous avez trahi l’honore du Tchad. C’est vrai, vous n’êtes pas la seule dans ce domaine d’humiliation du pays, mais comme vous chantez, matin, midi et soir l’ère de la renaissance, vous ne devriez pas agir de la sorte.
Un des membres du gouvernement, en l’occurrence Hassan Sylla a même baptisé son fils, un nouveau-né, le fils de la renaissance. Ne faites pas de ce slogan, cher à votre prince Déby un simple mot de chanson, mais un changement. Djimet Adoum de l’agriculture, de grâce, ne dilapider pas les sacs de riz de la Chine. En tout cas, le prince Déby est avisé.
Ben Kourdoum