Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

keb-padare.jpg

 

Décidément, rien ne va pour Jean Bernard Padaré, ministre de la justice, dans sa volonté de nuire aux membres de la société civile, de la presse indépendante et des hommes politiques adversaires d’Idriss Deby.

Après avoir tenté d’extrader de l’étranger des voix discordantes  et arrêté  plusieurs personnes dont des journalistes, Jean Bernard Padaré se ridiculise et se discrédite davantage au Tchad.

En effet,  dans sa séance d’hier, 02 septembre, l’Assemblée Nationale tchadienne a voté à une écrasante majorité de 176 sur 180 contre la levée de l’immunité parlementaire du député et chef de file de l’opposition tchadienne,  Saleh Kebzabo.

L’opposition massive à cette  levée de l’immunité, est un symptomatique d’un désaveu  à l’encontre du régime d’Idriss Deby entraîné, malheureusement,  dans une logique de vengeance par certains membres de son gouvernement qui le manipulent à des fins politiques. Ils disent  de surveiller telle personne ou d’éliminer telle autre. Une logique abstraite qui nuit dangereusement à l’image de son pouvoir déjà déprécié dans le pays.

Déjà excommunié par les siens et impopulaire, Jean Bernard Padaré est aujourd’hui, à l’origine d’une fronde de l’opinion publique internationale à l’encontre d’Idriss Deby dont le régime est dans le collimateur de l’opinion publique internationale.

De deux choses, l’une, soit Idriss Deby, se sépare de Jean Bernard Padaré, pour sauver sa propre tête, soit, tous les deux, seront balayés par une contestation populaire générale qui s’empare du pays.

Utilisé pour abattre un homme politique au nom d’une prétendue approche géopolitique qui a montré ses failles, la mission de Jean Bernard Padaré, est terminée !

Padaré out !

La rédaction du blog de makaila