Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

DEBY-SET-copie-1.gif
Cliquez pour agrandir la photo

Depuis l’absence pour de raisons de santé de M.Youssouf Ahmed, nommé en 2003, en poste au département des ressources humaines au Ministère de l’éducation, les affectations aux postes à responsabilités sont marchandées, les dossiers sont traités et appréciés en fonction de la tête du client et ce qu’il vaut en terme de  bakchich.

 La gestion de notre Ministère est comme à la fonction publique où tout se négocie.

Rapelons que M.Youssouf Ahmed, étant le seul directeur de ferme conviction, a su gérer rationnellement. Aujourd’hui, tous les enseignants en province témoignent, que son absence  a couté au monde enseignant. Il a été  un homme  ponctuel au bureau  de 6h du matin, il finit son travail à 19h. Mais hélas! Maintenant, les agents viennent au bureau à 10h,des grèves par ci et là

A cet éffet, je rappelle que concernant la grève, le bureau exécutif du Syndicat des Enseignants du Tchad (SET), a été reçu par le chef d'État, nous avons un cahier des doléances entrepris depuis 2005(entre le gouvernement et le les syndicats),aucun point n'a été réalisé sur les 32,   « c'était du langage du politicien à la politicienne », on s'interroge même sur la crédibilité du bureau par rapport aux revendications surtout en qui concerne la cherté de vie, pas de bonus cette année, selon Idriss Deby Itno.

 Le bureau a avalé sa salive et ne sait quoi dire à l'Assemblée Générale (AG), nous ; les enseignants, avons tiré une leçon de ce bureau corrompu, car en sorte on est trahi, Deby peut être, aurait fait des promesses, l'ancien Secrétaire général (SG) du SET, est nommé Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)   et l'actuel tend bientôt à la retraite, qui peut négocier à la place de qui . On ne sait rien !

Par ailleurs, je vous informe au sein du Ministère, il ya plusieurs syndicats:


*Syndicat des Enseignants du Tchad(SET) ;

* Syndicat national des Instituteurs du Tchad (SNIT) ;

* Fédération Nationale des Enseignants du Tchad (FNET) ;

Il faut aussi dire qu’il ya deux autres structures syndicales, tous ne fixent pas les mêmes objectifs,pas un schéma directeur des négociation sociales, ni un organe de régulation et de prise des décisions, tous sont manipulables  par l'autorité en place, pot de vin, mouillage des  barbes etc…………..

Notre souhait, est d'avoir un syndicat qui peut bien négocier en connaissant la règle du jeu, maitrisant le statut particulier des enseignants, le statut général de la fonction publique, les Conventions Collectives de  1958 et 1971, le code de travail et enfin le document de dialogue social qui est la base même.

C’est pourquoi, quand on va en grève, c’est  pour revendiquer, les textes le permettent et quand on cède, qui perd? Ce sont, les enseignants qui  sont sur le terrain qui perdent leurs avantages en terme des négociations sociales, le syndicat est divisé, lorsqu'une décision est prise, le ministère   est au courant à la seconde prés, je vous le jure, je suis spécialiste de l'éducation, ce n'est que le début, vous aurez tout sur l'éducation au Tchad.

Education nationale : Source : confidentielle