Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bonjour Makaïla,


Une fois de plus, je reviens dans ton blog pour tirer quelques points au clair. Comme je le disais lors de ma dernière intervention dans l’affaire Kebzabo Vs Padaré, c’est dommage qu’une histoire villageoise puisse retenir notre attention au moment même où notre pays dispose des sujets, combien de fois plus importants, de débats et d’échanges d’idées constructives.


Le sieur « Caleb Yesko » me dénie le droit d’intervenir dans ce débat parce qu’il me considère comme un Nordiste ou ne pouvant être que Padaré lui-même. En laissant mon email et mon numéro de téléphone, il saura bien que ce n’est pas Padaré mais bel et bien un de ses admirateurs et il n’en manque pas. Je suis content de savoir que notre « Caleb Yesko » soit surpris de savoir que quelqu’un puisse voler au secours de Padaré pendant que lui-même utilise un pseudonyme. Je constate également que le « Yesko » n’a pas pu apporter des démentis mais il a essayé juste de faire de diversions et adopter la stratégie de la fuite en avant.


Ne connaissant pas comment Kebzabo a sauvé les Moundangs, je laisserais le soin à Padacké Albert de le prouver aux Tchadiens le moment venu. Mais s’agissant de l’honnêteté de Kebzabo, je vous renvois à ce que Yorongar a toujours dénoncé sans être démenti par le concerné.


Quand « Yesko » disait que Kebzabo a gagné honnêtement sa vie grâce à son agence de voyage, son journal et « son imprimerie », j’ai envie de rire si la situation n’était pas dramatique puisque concernant la vie des Tchadiens. En effet, qui pourrait me démontrer qu’avoir un journal peut rendre riche ? Demandez cela à Koumbo, Gali et Nadjikimo ? Est-ce un hasard si les deux patrons des journaux qui sont riches (Mahamat Hissène et Kebzabo) sont des anciens ministres de Déby ? Pas plus que le Journal, une agence de voyage ne peut rendre riche, demandons à voir le bilan financier de cette agence auprès des Impôts.


Pour ce qui est de «  l’Imprimerie », Kebzabo n’en a jamais possédé. Il avait la Grande Librairie du Tchad et la Société Tchadienne d’Informatique. Ces deux sociétés ont été liquidées frauduleusement au détriment de la BIAT à qui Kebzabo devait cent (100) millions de Francs CFA. Mayadine Salah qui est encore en vie peut témoigner. Je n’entre pas en détail dans la supercherie utilisée par Kebzabo mais le moment venu tout le monde le saura.
Autrement, je voudrais bien que « Yesko » puisse me démontrer comment Kebzabo a rempli son parc des grosses cylindrées, des villas somptueuses, des maisons partout dans N’Djaména avec son salaire de député et ses actions à N’Djaména Hebdo et à l’Agence « N’Djaména Tours ».


Voilà comment Saleh a commencé à se faire de l’argent sans vergogne. Ayant détourné de l’argent à la Camair qu’il représentait au Tchad, il risquait d’aller en prison. C’est pour cela que contre toute attente et malgré l’accord passé avec les ténors de l’opposition pour le désistement de l’un d’eux à celui qui passe au second tour avec Déby, Kebzabo a trahi tout le monde pour soutenir Déby en 1996 et ainsi « remplir sa calebasse » d’argent. Kamougué a toujours ruminé cette trahison en silence. Les centaines de millions à lui offerts ont pu servir à combler le trou de la Camair et en même temps donner un souffle financier à celui-ci qui a pu monter, à l’occasion, son premier 4x4 de couleur blanche.
A supposer que ce que « Yesko » dit soit vrai donc que Déby ait donné de l’argent à Padaré pour déstabiliser Kebzabo à Léré. Je trouve que c’est en l’honneur de Padaré que des investissements de cette nature soient faits à Léré qui manque cruellement de l’eau. Si Saleh avait utilisé son « argent gagné honnêtement » pour faire la même chose avant de se construire des villas à N’Djaména et même à Léré pour les narguer, ils voteront certainement pour lui pour cette fois-ci aussi. Je pense qu’avec ce que Padaré leur a fait, ils ont compris que la Politique peut payer contrairement à ce qu’on leur a toujours fait comprendre.


Je veux juste dire à « Yesko » que Kebzabo occupe plus de deux « bords ». Qu’il aille regarder bien cette maison entre les deux anciens portails et le nouveau et dites mois ce que vous entendez par « un bord » si c’est le lot, il est de 15x30m dans N’Djaména. A votre décamètre !


Puisque Yesko n’a rien démenti sur Wanon, je ne pense pas qu’il soit utile que je revienne là-dessus mais je dirais simplement que la liquidation d’une société, fut-elle, libyenne est du ressort d’un notaire mais pas d’un avocat. Aux dernières nouvelles, le cabinet Padaré est toujours le conseil de la BCC. C’est pour dire aussi que la validation d’une hypothèque est du ressort d’un notaire mais pas d’un avocat. Circulez !
Je suis surpris de constater que Honoré Moundou redevienne le défenseur de Saleh Kebzabo après l’avoir roulé dans la farine pendant que Saleh était Ministre de l’Agriculture. Il avait décroché des contrats avec la Coton-Tchad au nom de la STI sans verser la contre partie de Kebzabo. Ce dernier lui a tenu dent. La brouille s’est répandue dans toute la communauté Moundang.


Cette même communauté que Saleh croit ramener à son cercle d’amis tout en oubliant que le Peuple Moundang est grandiose. Il lui a prouvé qu’on n’utilise pas son nom n’importe comment en le désavouant lors de l’élection communale dernière. A bon entendeur Salut !

 

Mahamat saleh Idriss
66002350
Mahamatsaleh_idriss@yahoo.fr
Farcha- Milézi