Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

index-copie-7

Droit de réponse aux étudiants tchadiens à l’Institut de Formation aux

 Techniques de l’Information et de la Communication (IFTIC) de Niamey.

Monsieur le responsable du Blog de Makaïla,

Dans un article titré «IFTIC REFECTIONNE PAR L’ARGENTS DES TCHADIENS » et sous titré «  Les tchadiennes sont la chasse gardée des enseignants», publié par votre site le 07 juin 2012, un étudiant tchadien du même institut, connu pour sa mauvaise foi, a abusé de l’opportunité qu’offre votre site, pour jeter des discrédits sur les étudiants tchadiens en formation à l’IFTIC. Connaissant cet étudiant zinzin, son mauvais passé et la nullité de son niveau, nous aurions dû ignorer et passer sous silence son écrit plein des fautes élémentaires, des contradictions, des contresens, d’incohérences, des phrases tortueuses et des cacophonies.

 Nous savons qu’en lisant cet article, beaucoup d’internautes se rendraient compte de la fausseté des informations qu’il contient. Cependant, tant les propos tenus par ce prétendu futur journaliste sont graves et dénués de tout fondement que nous avons jugé utile d’éclairer les uns et les autres sur les vraies intentions qui animent son auteur. Puisque  même s’il a pris la précaution de faire des nuances, ce monsieur a grossièrement menti sur les étudiants de l’IFTIC.

Avant d’entrer dans les détails, il convient de rappeler que l’auteur de l’article qui se réclame « bon journaliste » est un traître qualifié et  un mouchard connu de tous. La pratique de cette salle besogne est  une arme qui lui permet de cacher  ses insuffisances intellectuelles. Nous ne sommes donc pas du tout surpris par sa mauvaise attitude, son profil bas. Car, il a de tout temps extériorisé  l’hypocrisie, la mauvaise foi et la trahison qui l’enveloppent.

Ceux qui ont lu ce brouillon d’article se seraient rendus compte qu’en parlant de baisse de niveau, l’auteur fait allusion à lui-même. Nous sommes sûrs et certains qu’ils ont été tous choqués, non pas par le manque d’objectivité et les propos injurieux que contient l’article, mais plutôt par l’incohérence et les fautes dont il est truffé, et que même un élève du Cours élémentaire (CE) ne pourrait commettre.

En nous amusant à faire une lecture superficielle et ludique de ces blablas, nous y avons relevé 125 fautes de grammaire et d’orthographe. Une lecture moins distraite permettrait de découvrir d’autres fautes. C’est un crime de lèse-majesté commis sur la langue de Molière et qui irrite plus d’un grammairien. Heureusement pour l’auteur que les fautes de grammaire et d’orthographe ne constituent pas un délit. Sinon, il risquerait la peine capitale. Vous trouverez en annexe la copie de l’article en question avec les 125 fautes que nous avons soulignées. Allez-y vous distraire ! Vous allez aussi vous rendre compte que nous étions dans l’obligation de faire un travail gratuit  de secrétariat de rédaction à celui qui nous traite d’« étudiants n’ayant aucune base scolaire ». Quel paradoxe ! Ayant pitié de lui, nous nous sommes débarrassés de toute méticulosité concernant le fond de son article au risque de compromettre sa future vie professionnelle, puisqu’il rêve de devenir journaliste. Là encore, faut-il qu’il déploie des efforts considérables pour y parvenir ! Pessimisme ?

Cher «dénonciateur », pardon cher «bon journaliste », à travers ce droit de réponse, nous te donnons l’occasion de rehausser ton niveau. Conseils : il faut t’inspirer de la correction hâtive que nous avons faite sur ton article pour éviter à l’avenir les mêmes fautes. Tes carences intellectuelles notoires frustrent les internautes et décrédibilisent le blog. De grâce, désormais si tu veux écrire, même lorsque tu deviendras journaliste, il ne faut pas hésiter un seul instant à nous contacter. Nous ne manquerons pas de t’aider à sortir de ta médiocrité. Esprit de solidarité oblige !

Super journaliste, dans quelle langue as-tu étudié ? 

« Je suis un autodidacte », nous diras-tu. Mais même un autodidacte sait faire la différence entre CE adjectif démonstratif et SE pronom personnel, a auxiliaire avoir et à préposition, ONT auxiliaire avoir et ON pronom indéfini, SONT auxiliaire être et SON adjectif possessif. Plus grave encore, tes phrases pleines de galimatias, sont construites avec des mots qui existent peut-être en d’autres langues mais pas en français. Peut-être que c’est du néologisme : « unteste »  à la place d’un test, «  d’autres écoles mieux 10 fois qu’IFTIC »,  « s’est parti » à la place de c’est parti, « Mastère » à la place de Master, « être former » à la place d’être formés, « aux certains agents » à la place de à certains agents, « métriser » à la place de maîtriser…Cela explique simplement que tu souffres d’une baisse de niveau anachronique.

Même si on admet que la baisse de niveau est aujourd’hui un phénomène mondial, constituant de facto une matière à analyse, tel que nous l’avons observée sur toi, tu n’es pas mieux indiqué pour la décrier. Autrement dit, ta capacité intellectuelle ne te permet pas de juger le niveau des autres. En clair, tout ce que tu as rapporté sur les étudiants tchadiens à l’IFTIC ne relève que de la méchanceté, du pur mensonge et de la calomnie.

Les étudiants dont tu parles sont envoyés pour une formation de 3 ans. Alors, on ne peut porter un jugement de valeur à mi-parcours. En plus, l’école ne peut pas tout donner à un étudiant. C’est une fois sur le terrain qu’il pourra parfaire sa formation et renforcer sa capacité professionnelle.

Contrairement à tes affirmations, sur une cinquantaine d’étudiants inscrits cette année à l’IFTIC, plus de 85% ont obtenu une moyenne générale supérieure ou égale à 10 au premier semestre. Ce résultat satisfaisant qui s’annonce plus probant au second semestre, est un démenti formel à tes propos mensongers.

L’autre révélation qui est aussi totalement fausse, c’est l’interdiction des stages aux étudiants de la première année par la direction de l’IFTIC. C’est archi-faux. Aucune décision n’a été notifiée aux étudiants dans ce sens. Peut-être qu’elle vient de toi !

 Tu as aussi rapporté des insanités dans l’intention de porter atteinte à la dignité des étudiantes tchadiennes à l’IFTIC. Notre éducation ne nous permettant pas de descendre à ton niveau, nous te demandons tout simplement de faire preuve d’examen de conscience.

En somme, ces informations diffamatoires contenues dans ton article, relèvent simplement de ta bassesse intellectuelle.

La crainte que nous émettons  est que des articles plats aux informations erronées, provocatrices et jetant des discrédits comme le tien, risquent de décrédibiliser le Blog Makaïla. Heureusement que beaucoup d’internautes savent lire derrière les lignes.

 Amicale des Etudiants et Stagiaires Tchadiens de l’IFTIC (AMESTIF)

Niamey (NIGER)