Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Droit de réponse
Zéphirin N.


Droit de réponse. Un petit malin, probablement un Arabe et arabophone a utilisé la tribune de Makaila la plus démocratique pour demander aux uns et aux autres d’être patriotiques et de laisser les 80% des Arabes nommés récemment au Ministère de l’Enseignement Supérieur brouter là où ils sont attachés. Il dit des atrocités et étale au grand jour son ignorance du Tchad. Il dit que les Arabes font 40% de la population tchadienne, soit mais il oublie que les ARABES NE SONT PAS ET NE SERONT JAMAIS AUTOCHTONES. AU TCHAD. C’étaient des envahisseurs. Qu’il nous montre quelle est la région authentiquement arabe au Tchad. Le Batha appartient au Boulala, Kouka, Medogo, le Salamat au Rounga, Kibet, Toram et Birgit. Les arabe s du Chari-Baguirmi étaient les rescapés des soldats de Rabah, l’esclavagiste. De plus, les premiers Arabes qui étaient arrivés au Tchad ont appuyé les royaumes pour leur apprendre à chasser les esclaves du centre et du sud du Tchad. C’est suite à la pacification du Tchad par les Français que les Arabes ont changé de comportement. De grâce ne remuez pas le couteau dans la plaie !

Si les Arabes ne se sont pas mis au devant de la scène et montré de manière flagrante leur népotisme, tribalisme et sectarisme, personne ne les critiquera. Personne n’a dit que Ahmed Taboye était un Arabe, un tribaliste, car il n’a pas affiché son Arabité comme Ahmed Djidda le fait. Ce dernier vient juste d’occuper un poste ministériel, c’est-à-dire public, appartenant à tous les Tchadiens, et se met à commettre des Fautes graves en nommant uniquement des Arabes dans les postes de responsabilité de son ministère, le transformant carrément en un Férick. Pourtant Ahmed Djidda est un Arabe sédentaire du Chari-Baguirmi. Le poste ministériel a subitement réanimé chez lui la nostalgie de la tribu. Tant que vous êtes dans un établissement public et que vous agissez très mal, les gens sont en droit de vous critiquer jusqu’à votre départ de ce poste. Merci aux différents blogs.

A cette allure le ministère va être entraîné tout droit vers un gouffre puisque c’est le NON-VOYANT qui conduit le VOYANT. Dans quelle université du monde a-t-on vu cela ? Mr Ahmed Djidda a étudié en Egypte et au Soudan où l’instruction est respectée. Pourquoi, Bon sang, quand il devient ministre au Tchad il se recroqueville dans sa coquille de l’Arabe du Tchad et se comporte comme tel.

Il est de coutume que quand le président de la république prend des mesures pour redresser un service, ce sont paradoxalement ceux qui ont détruit ce service-là, c’est-à-dire des farfelus qui en profitent. C’est le cas de la coupure des arbres au Tchad où les agents des Eaux et Forêts en profitent pour arnaquer les populations en brousse. C’est aussi le cas du bilinguisme où le Président de la République a clairement doigté les vrais responsables de l’échec du bilinguisme, à savoir les enseignants de la langue arabe. Ils veulent tous être mutés à N’Djaména et l’enseignement en pâtit. Avec ce comportement le bilinguisme ne se fera pas au Tchad. Il risque d’être le facteur de partition du Tchad comme au Soudan voisin. Ce n’est sûrement pas ceux qui occupent les postes de responsabilité qui feront avancer la cause de la langue arabe.


ZEPHIRIN N.