Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Daniel Hongramngaye ! A te lire, parfois, j'ai envi m'arracher les cheveux. Toi et moi, on se connait seulement à travers le net, plus précisément à travers le blog de Makaila. Tu ne sais pas qui je suis. Comment peux-tu affirmer sans me connaître, que contrairement à moi, toi tu as vécu en Côte d'Ivoire ? Je te dis non. Moi aussi, j'ai vécu en Côte d'Ivoire que je connais du nord au sud. Pire, j'ai été en Côte d'Ivoire en pleine guerre en 2002-2003 au nord, en mission humanitaire avec Médecins du Monde. Notre avion a atterri à Abidjan et nous sommes allés au nord par la route en traversant la frontière tracée par la rébellion... J'ai vécu pendant plusieurs mois en zone rebelle, précisément à Seguéla.


De deux : je doute que tu aies vécu en Côte d'Ivoire. Comment peux-tu affirmer que Laurent Gbagbo est minoritaire dans le pays alors qu'il a été en tête au premier tour des élections avec 38 % des voix ? Et personne n'a remis ce chiffre du premier tour en cause. Sous Houphouet déjà, en 1990, il a récolté 18% des vois, ce qui n'était pas rien à l'époque. Si je fais des recoupements à partir des tes affirmations, tu as peut-être vécu en Côte d'Ivoire, mais sous Houphouet Boigny quand Gbabo a obtenu 18 % des voix aux premières élections pluralistes. C'est vrai, le FPI avec ses 18 % était minoritaire à l'époque. Mais les choses ont changé, mon cher Hongramngaye. D'autre part, Abidjan a voté majoritairement Gbabo au premier comme au 2e tour. Les chiffres sont à ta disposition, tu peux même le vérifier. Affirmer que Gbabo est minoritaire dans le pays est une cécité qui ne dit pas son nom. Qu'est-ce que tu as contre Gbagbo pour nier des vérités évidentes qui le concernent ? ça se comprend. Tu avoues que tu n'es pas intellectuel. Faut être intellectuel pour le comprendre. Même d'après les chiffres de la CEI que tu reconnais, Ouattara a gagné avec 54.1% des voix. Le reste (entre 45.9% des voix) revient à Gbagbo. Ce qui revient à dire que presque la moitié des électeurs Ivoiriens sont favorables à Gbagbo. Et tu me dis que cet homme est minoritaire dans le pays. Personne ne te comprend. Tu es le seul à te comprendre. A la question de savoir, qui a gagné les élections d'après la CNI, MAHOMED dans l'espace "commentaire" à déjà apporté la réponse que je trouove pertinente à ta question. Je Salue Mahomed au passage.



De Trois : je n'ai jamais dit nulle part dans mes interventions, que Gbagbo a gagné les élections. J'ai insisté sur le fait que les conditions n'étaient pas réunies pour organiser des élections transparentes dans une Côte d'Ivoire divisée en deux. Partant de cela tout est possible. Gbagbo a prôné le dialogue pour dénouer la crise : il a demandé qu'on réexamine les procès-verbaux et qu'on recompte les voix en faisant appel à la mise sur pied d'une commission internationale indépendante. Quoi de plus limpide pour dénouer un contentieux post-électoral sans effusion de sang ? C'est son droit le plus absolu de contester les résultats des élections, et personne ne peut le lui retirer. Un non catégorique est venu , non pas de Ouattara lui-même, mais de... Paris et de Washington à cette proposition de Gbagbo. Tu peux nous expliquer le pourquoi, toi qui dis que les Occidentaux ne sont rien dans nos problèmes ? Monsieur Choi, représentant des Nations Unies en Côte d'Ivoire a dit que ce serait une injustice que de recompter les voix. Une façon de nous dire que vérifier la véracité ou la fausseté des faits par une revérification en cas de litige est une injustice. Oh mon Dieu ! Tu crois en Dieu semble-t-il Monsieur Hongramngaye ? Tu as dit que tu es chrétien mais que tu soutenais Ouattara. Je te rappelle qu'il y a des musulmans qui soutiennent Gbagbo parce qu'ils ont décrypté le jeu de l'Occident. Ce n'est pas un problème musulman-chrétiens, mon cher Hongramngaye. Merci de souligner que tu n'es pas intellectuel, donc pas à même de comprendre le fond du problème.



De quatre: comment nier la main des Occidentaux dans les problèmes africains ? Nous avons notre part de responsabilité certes, mais il sont plus puissants que nous et le monde est une jungle où les plus forts ont toujours raison, et n'hésitent pas à bouffer le plus faible. En 2001, à la suite des élections controversées où Déby a été déclaré vainqueur inattendu au premier tour, il y a eu des manifestations à N'Djaména réprimées dans le sang. On a tiré sur les manifestants. La communauté internationale n'a rien dit. L'utilisation d'armes à feu contre des populations civiles n'a jamais ému personne. Le fonctionnement du monde est pleine de contradiction comme le souligne Inis, dans son commentaire. Ben Ali faisait tirer à bout portant sur les manifestants civils. L'Elysée était muette. Kadhafi tire sur les manifestants ! Il subit des bombardements afin de protéger les populations civiles. Et pourquoi on n'a pas protégé les populations civiles en Tunisie, en Syrie,  au Tchad, quand Tombablbaye, Hissein Habré, ou Idriss Déby faisaient brûler les villages entiers, tuer de paysans, sous prétexte que les rebelles étaient passés par là ? Tiens ! En Côte d'Ivoire justement en 2004, l'armée française a tiré sur des populations civiles à mains nues, les patriotes ! Un non événement dans l'histoire n'est-ce pas, monsieur Hongramngaye ? En Syrie en ce moment, on tire sur des populations civiles. Ailleurs, l'armée israélienne n'hésite pas à tirer sur les populations civiles palestiniennes sans réaction aucune de la communauté internationale. Qu'est-ce à dire ? Hongramngaye ! Explique-moi tout ça !

Revenons aux élections en cours au Tchad. Tu dis que les conditions d'organisation des élections ne sont pas  transparentes. Eh bien en Côte d'Ivoire non plus car le pays était coupé en deux et les accords de Ouagadougou stipulant le désarmement des rebelles n'ont pas été respectées. Mon cher Hongramngaye ! Tu me déçois quand tu dis que le Tchadien est responsable de son sort et qu'il ne faut pas accuser la France. Tu es un sarkozyste pur et dur. En France tu serais un fervent militant de l'UMP. Pour l'actuel président Français, dans son discours de Dakar, l'Afrique Noire est responsable de son malheur et que l'Homme Noir n'est pas assez entré dans l'histoire. Selon Sarkozy et toi, la traite négrière, ce sont les Noirs qui en sont entièrement responsables. L'extermination des Amérindiens ? Les Amérindiens en sont responsables. On a exterminé les populations de la Guadeloupe et de la Martinique. Il n'y plus d'autochtones dans ces îles. Pour Hongramngaye, c'est la faute des autochtones s'ils ont été exterminés. Revenons au Tchad. En 1952, au Tchad, à Bébalem dans le Logone Occidental, des paysans ont défié l'autorité coloniale. Ils étaient à mains nues. Ils ont été massacrés par les soldatfs français. Plusieurs centaines de tués dans le village. Pour Hongramngaye ils sont responsables de leurs sort et que la France avait raison de les tuer. Que l'armée française intervienne aux côtés de Déby pour chasser les rebelles Tchadiens en 2008,  n'émeut point Hongramngaye. En Libye voisin, ce sont les rebelles qui sont représentants légitimes du pays, selon Sarkozy. ça ne veut rien dire pour Hongramngaye. La France a raison. On prend parti pour les civiles qui sont menacés par Kadhafi. Au Tchad aussi, les civiles sont menacés par Déby. Il y a eu des massacres des populations civiles sous Déby. N'Djaména sans électricités, les hôpitaux qui sont des mouroirs. Tu dis que les Tchadiens meurent quotidiennement de paludisme, d'accouchements, de chaleur... qui en est responsable ? Déby bien sûr mais soutenu par la France qui intervient militairement pour le sauver en cas de problème. Eh bien je me pose beaucoup de question sur ta maturité d'esprit. Je ne parle pas de maturité intellectuelle puisque tu as avoué que tu n'es pas un intellectuel.
La France pèse beaucoup dans les politiques intérieures africaines. Je t'invite à regarder le DVD Françafrique. Si tu ne l'as pas encore regardé, donne-moi ton adresse postale et je te l'envoie.

Je reviens sur ton affirmation suivante : "Donc le cas ivoirien est totalement different du cas tchadien. En cote d'ivoire, un "coulibaly" est d'emblée assimilié à un etranger alorqu'au Tchad , un abdoulaye est un tchadien qui a la tête d'un gouverneur. LA nationalité d'aucun tchadien n'est contesté du fait de ses origines alors qu'en côte d'ivoire, même les anciens premiers ministres ne sont pas sûrs d'être ivoiriens. tu vois que ce n'est pas la même chose".
 Mon cher, tu fais allusion à Ouattara.  Je te rappelle que Houphouet Boigny lui-même, quand il a fait appel à Ouattara pour être premier ministre, il a tenté de convaincre les Ivoiriens qu'il n'est pas étranger et qu'il est bien Ivoirien. C'est pas louche ça ? Ouattara, quand Houphouet l'a appelé, était effectivement inconnu des Ivoiriens. Il a été gouverneur ou vice-gouverneur de la BECEAO en tant que Burkinabé, avant sa nomination comme premier ministre par Houphouet. Or, la constitution ivoirienne dit que nul ne peut prétendre aux fonctions présidentielles s'il s'est prévalu d'une autre nationalité. La constitution tchadienne dit la même chose. Je te l'apprends peut-être, Hongramngaye ?


Au Tchad aussi, on a des problèmes de ce genre ! Les sudistes se disent : il faut absolument un sudiste au pouvoir, tandis que les nordistes se disent : "plus jamais de sudiste au pouvoir".  Ne nous voilons pas la face. Nos réalités sont ce qu'elles sont.

Pour terminer, cher Daniel HOngramngaye, ce ne n'était pas nécessaire de souligner, au début de ta réaction, que rien ne me lie à toi à part la volonté de voir le Tchad libre. Évidemment, rien ne me lie à toi. C'est clair. L'espace que Makaila a eu l'idée génial d'ouvrir, est un espace d'échange d'idée des personnes de toutes origines, mêmes si elles ne se connaissent pas. Tu veux peut-être me faire comprendre par là que tu me haies et que tu me rejettes ? Là n'est pas la question. Quand tu interviens dans le blog de Mak, tu dois t'attendre à des réactions, parfois musclées et appropriées de la part de ceux qui visitent le blog de Makaila, sans que rien ne les lit à toi. C'est de bonnes guerres intellectuelles. Même si tu affirmes que tu n'es pas intellectuel.

Salut !

BELEMGOTO Macaoura, France