Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Réponse  à M. Abdelmadjid TIDJANI ISSA


Stephy


Monsieur, j'ai pu commencer à  lire vos écrits intitulés "coup de gueule de Deby sur RFI" mais je n'ai pu finir la lecture juste parce que j'y ai sentis au départ la subjectivité  dans vos propos. Aujourd'hui, nul ne peut contredire le caractère dictatorial du régime en place à  Ndjamena  mais il y a aussi un adage qui dit "faut pas dire à ton ennemi qu'il soulève de la poussière quand tu le vois danser dans l'eau". Tout Homme a ses défauts mais aussi ses qualités  et vous le saviez bien. Si aujourd'hui le despote dont vous parlez est toujours au pouvoir c'est grâce à   Omar Bongo donc vous voyez que le Gabon n'a pas fait que du bien aux tchadiens. Revenons au sujet principal, le soutien du président Deby à   la candidature de l'Afrique du Sud pour la présidence de la commission de l'Union Africaine (UA). Dites nous honnêtement qu'est-ce que Jean Ping a fait de concret pendant sa première mandature? Quelles décisions a-t-il pris pourra résoudre les différentes crises au Soudan, en Somalie, en Cette d'Ivoire, en RDC, le printemps arabe, etc? Ping n'est qu'une marionnette des chefs d'Etats, il n'est là  que pour valider les élections truquées  sur le continent. Connaissez vous un Etat démocratique en Afrique centrale? Je pourrai l'oublier mais vous pouvez toutefois me le rappeler. L’Afrique centrale est en terme d'organisations sous régionales la plus nulle, la preuve que devient la CEMAC?

Aujourd’hui, nous africains avons besoin des Hommes responsables, capables de défendre partout notre continent. Le président Deby a raison de dire que la SADC n'a jamais dirigé  cette institution continentale alors accordons lui sa chance pour voir en quoi est-elle capable. Si nous devrons avancer, ne choisissons pas nos dirigeants parce qu'ils sont proches de nous mais plutôt pour leur compétence et vous en savez quelque chose dans notre administration au Tchad. Pour terminer, je soutiens cette décision courageuse du président Deby de soutenir la candidature de la SADC. Les autres n'ont pu le dire mais lui au moins n'a pas été hypocrite pour rentrer dans l'isoloir avant de s'exprimer. Et j'en profiterai aussi pour dire que le même courage qu'il a pour s'exprimer chaque fois sur des dossiers brulants (Libye, Soudan, UA) qu'il l'ait pour l'administration du Tchad aussi.


Fraternellement!