Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

REACTION DE FYOUMONA GUY BLAISE CONTRE LE MALFRAT TCHADIEN SOUGOUDI ABAKAR

J’ai lu ton écrit bidon, odieux étalant ta médiocrité, ta nullité intellectuelle et tes affirmations contradictoires, qui prouvent à suffisance que tu es d’une petite taille intellectuelle.

Si tu n’as pas d’arguments solides, fondés sur des bases juridiques, il faut te taire que de te verser dans des mensonges grossiers, justement pour ternir l’image de tes semblables.

J’ai étudié à l’Université de Bangui avec les tchadiens, précisément à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques avec cet homme que tu ne connais même pas et tu prétends raconter des ragots, des mensonges sur sa personne pour que le régime impérialisme, génocidaire de N’djamena le conduise à l’abattoir comme fut le cas d’un professeur de mathématiques, opposant politique IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH.

Est-ce que chez toi au Tchad on forme des intellectuels en trois ou neuf mois ?

Quel genre de tchadiens est issu ce malfrat intellectuel, étudiant fichiste qui constitue un obstacle à ses compatriotes pour faire prévaloir leur statut d’étudiants ? C’est un comportement qui heurte la raison humaine. Avec qui tu vas composer dans l’avenir tout en conservant ton comportement de traitre, fichiste ? Tu es un étudiant ou un policier ?

Vraiment SOUGOUDI ABAKAR! Tu es un semi-lettré de petite facture et je te rassure que tu es jeté dans la poubelle de l’histoire intellectuelle de notre continent (Afrique).

Pour ton information,NGAKOUTOU TODJIRO  n’a jamais habité le quartier Boyrabe à Bangui. J’ai fait sa connaissance dans l’amphithéâtre de l’ENS (Ecole Normale Supérieure) où on faisait les cours de droit en première année et il habitait avec son feu cousin BELEMBAYE Raymond au   quartier Moustapha puis arrivé en deuxième année et troisième année de droit public, il habitait toujours avec ses cousins et frères au quartier Combattant.

NGAK  a quitté l’Université de Bangui pour des raisons de franc parler, de lutte contre l’injustice et la discrimination affichée par certains de nos enseignants à l’endroit des étudiants.

On a quitté presqu’au même moment où je partais pour Dakar au Sénégal après l’obtention de ma licence de droit public en 2006-2007 pour les études de troisième cycle. Il a été écarté injustement en licence de droit public et non pour incapacité de travail. C’est une affaire qui fait jurisprudence à la Fac de Droit et des Sciences Economiques de l’Université de Bangui. S’il était un corrupteur comme tu le qualifies dans ton écrit qui montre ta bassesse intellectuelle et d’acte de servilisme commis dans la communauté estudiantine, il serait Docteur en droit depuis longtemps.

Qui t’a dit qu’un professeur agrégé peut être corrompu par un étudiant ? As-tu vu déjà un agrégé de Droit pauvre ?

Ne confonds pas ces professeurs à tes petits enseignants de ta fameuse école de commerce que tu les mets en poche.

 

FYOUMONA  GUY BLAISE                                                   Bangui (R.C.A)

   fyoumonaguy@yahoo.fr