Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : La barre s’élève à de nouvelles hauteurs !  Serait-elle soutenable dans le long terme ? Par le Dr. Djimé Adoum, tchadnews.info


Une nouvelle page est-elle entrain d’être tournée ?  Assistons-nous à l’amorce d’un changement qualitatif et quantitatif ?  Et mieux, les casseroles faisant du pays des Sao l’un des plus corrompus d’Afrique où règnent l’impunité et la mal gouvernance cesseront-elles de sonner ?  Au risque de nous tromper, s’il s’avère que quelques réponses à ces questions sont trouvées, nous gagerons que le Tchad gagnerait en respectabilité et en crédibilité.

 
Voyons ensemble ce qui suscite nos observations.  Nous venons de prendre connaissance de deux décrets portant recadrage du ministère chargé du Contrôle général d'Etat et de la Moralisation:  Le premier décret rattache le ministère à la Présidence de la République, et le deuxième décret nomme le Ministre de la Moralisation et du Contrôle d'Etat ministre délégué à la présidence chargé du contrôle général d'Etat et de la moralisation.

 Au regard des dernières nouvelles sur le comportement de certains intouchables vis-à-vis des contrôleurs d’Etat, ce rattachement pourrait donner plus de poids au département, le Chef de l’Etat devenant le Ministre titulaire de la Moralisation et du Contrôle d’Etat. Ceci pourrait représenter un signal fort, selon les experts juristes, quant à la détermination du Président Idriss Deby Itno de rompre avec « la kermesse du désordre » et du « business as usual. »

 De ce constat, on se pose la question de savoir si le Chef de l’Etat ira jusqu’au bout de ses efforts de nettoyage, surtout que la presse fait état d’une liste de 500 personnes qui attendent leur tour pour retrouver les premiers prévenus du marché fictif du Ministère de l’Education nationale à la prison centrale de N’Djamena.

 Il va sans dire qu’en dehors du Général Oumar Bahar et d’Abdelkerim Issakha Diar, d’autres intouchables, connus pour leur enrichissement sans cause, devraient aussi suivre afin de donner du crédit au coup de balai que le Président Deby Itno entend donner à la corruption et à la gabegie au Tchad.

Et ce sera en ce moment-là que ceux qui pensent qu’il s’agit d’actions en trompe-l’œil seront convaincus de l’engagement du Président pour moraliser la vie publique.  Autrement dit, les contrôleurs d’Etat, qui sont désormais sous la tutelle directe du Chef de l’Etat, ne seront plus aussi facilement éconduits lorsqu’ils se présenteront pour un contrôle inopiné de quelque service public que ce soit. Au besoin, ils pourront se faire escorter par les éléments  de la Sécurité Présidentielle pour éviter toute surprise.

Si ce balai de l’assainissement est réel, comme on peut l’espérer, cela mettra fin à la corruption et à la mauvaise gouvernance. Et avec un environnement socio-économique assaini, des petits pas vers la paix, on peut s’attendre à un retour graduel des investisseurs étrangers qui évitaient notre pays jusque-là. Il ne fait aucun doute que l’afflux des investissements permettra de créer des emplois et de résorber le chômage des jeunes diplômés.


 
.