Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Dr Ali Gadaye,ancien ministre tchadien.Opposant au régime.Chroniqueur politique sur le TchadGADAYE.jpg

Les tchadiens ne doivent pas céder à la résignation

 

 

En effet, Deby vient une fois de plus de confisquer le pouvoir contre la volonté des tchadiens. Et ce, en organisant des élections conformes à sa conception et dont les résultats sont connus d’avance.

 

En rempilant pour un nouveau mandat de cinq ans, il impose la continuité de la misère et de la galère aux tchadiens.

 

Nous ne revenons pas sur la manière dont ces élections se sont déroulées, car, il n y a rien à révéler d’autant que la situation ne constitue point un mystère. L’image que l’on peut lui donner est qu’elle est comparable à l’accouchement d’une dame au marché et qui malgré tout, estime qu’elle fut à l’abri de regards des curieux. Le mal est en tout cas fait. Faut il accepter le fait accompli qui équivaut résignation ? ou plutôt songer à faire valoir ses droits prescrits par la première partie de la constitution malgré que celle-ci soit tripatouillée par Deby en 2005 pour faire sauter le verrou de la limitation de mandats en vue de s’éterniser au pouvoir.

 

La résistance à la confiscation du pouvoir par un individu ou groupe d’individus est un droit que la constitution accorde aux tchadiens.

 

Cette résistance peut revêtir plusieurs formes :

 

1.     refuser le fait accompli et organiser toutes sortes de protestations pour faire prévaloir sa cause :

   a/  manifestations pacifiques répétées ;
   b/  grèves paralysantes et soutenues ;
   c/  casser le rythme normal de la vie (villes mortes) ;
   d/  désobéissance civique.

 

2.     La légitime défense

A l’oreille sourde et à la répression du pouvoir, le tchadiens n’ont d’autres choix que la résistance armée qui n’est pas une nouveauté pour eux mais, cette fois-ci elle sera amplifiée et concernera toutes les couches de la société.

 

Le défi pour les tchadiens est de taille. Il signifie le refus de la résignation et l’acceptation déterminée de payer le prix qu’il faut pour mettre un terme à la tyrannie et à la répression, foyer par excellence de misère et de galère dont les tchadiens ne sont plus prêts à supporter.

 

                                                                                Fait le 20/05/2011

                                                                                              Dr. Ali Gaddaye