Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

gadaye2-1-.jpg

Dr Ali Gadaye, ancien ministre tchadien. Opposant en exil. Chroniqueur politique sur le Tchad

 

 

Tchad :

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) banalise le ridicule.

 

 

Il vous souvient que lors des dernières élections législatives, le bourrage des urnes par les zèles du MPS avait débouché sur des résultats inédits. En effet, les résultats proclamés dans certains bureaux de vote, attribuaient sans le moindre scrupule aux candidats du MPS des scores qui faisaient fi du nombre des votants. Ainsi ces candidats ont réalisé dans plusieurs bureaux de vote de scores qui mettaient à mal la déontologie en matière d’élections = (101%, 102%, 103%).

 

Le comble est que ces résultats ont été avalisés par la CENI qui les a pris à son compte et les a diffusés tel quel.

 

Nous avons à l’époque cru devoir justifier ces anomalies par l’amateurisme et le manque d’expérience de la fameuse CENI.

Malheureusement, le scrutin présidentiel du 25 avril 2011 vient de révéler le vrai visage de celle-ci. En effet, elle n’a daigné accorder aucune importance à sa propre crédibilité. Ce qui importe pour elle, c’est plutôt comment faire pour permettre à Deby de se proclamer vainqueur du scrutin et de se maintenir au pouvoir.

 

Tous les efforts qu’elle a dû déployer visaient avant tout cet objectif au point où elle en a fait une fixation voire une obsession. Et comme vous le savez l’obsession est une tare qui annihile la raison. Sinon comment peut-on expliquer que la CENI sans vergogne a pu se permettre de rendre publique les résultats suivants ;

 

1/ Le candidat Deby                                 accrédité de     88,66%

 

2/ Le candidat Pahimi Albert Padacké     accrédité de    6,03 %

 

3/ Le candidat Nadji Madou                     accrédité de    5,32 %

 

Total : 100,01 %

 

Comme vous le constatez, le plafond a été crevé et CENI s’est permise de continuer son travail au-dessus dudit plafond.

 

Cette commission peut-elle se sentir fière de l’œuvre qu’elle vient d’entreprendre jusque là ? Peut-on tirer plutôt la conclusion que ce qui importe pour ses membres c’est tout faire pour rendre heureux le fossoyeur du peuple tchadien et attendre de lui tranquillement la récompense sous forme de CFA et de strapontins ?

 

Aussi, nous pouvons affirmer haut et fort que ces messieurs seront en permanence sous la torture de leur conscience et l’histoire les jugera un jour.

 

En effet, manipuler et falsifier le verdict des urnes pour dénaturer la volonté populaire équivaut à un crime de haute trahison passible au moins de la perpétuité.

 

Les tchadiens sauront le moment venu réserver la réplique qui convient à ce forfait.

 

Fait le 12 Mai 2011

 

Dr Ali Gaddaye