Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Comit%C3%A9-de-soutien

Djibrine-ASSALI.jpg                                  M.Djibrine Assali Hamdallah                                 

                                                         Communiqué de presse

Khartoum : détention arbitraire d’un syndicaliste tchadien en exil

 

Nous portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, de la détention arbitraire depuis plusieurs semaines de M.Djibrine Assali Hamdallah, ancien secrétaire général de l’Union des Syndicats du Tchad (UST). Il a été aussi le 2ème vice-président de la Conférence Nationale Souveraine du Tchad, tenue en 1993.

 

Depuis plusieurs années, M.Djibrine Assali Hamdallah milite dans son pays dans le cadre purement syndical avant d’être astreint en 2008 par le régime d’Idriss Deby à quitter son pays pour s’exiler à Khartoum au Soudan.

 

 Le Tchad et le Soudan, qui se faisaient la guère par rébellions interposées, sont parvenus en janvier 2011 à signer  un accord de normalisation de relations diplomatiques et politiques qui a mis soit disant un terme au conflit qui les oppose.

 

Toutefois, la signature de cet accord a ouvert les portes à toutes les dérives et autres atteintes aux droits de l’homme à l’encontre des opposants et autres exilés politiques aussi bien au Tchad qu’au Soudan.

Les autorités tchadiennes ont remis à Khartoum plusieurs membres du Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE), se trouvant sur leur territoire, et les autorités soudanaises pour leur part, ont arrêté puis expulsé vers d’autres pays africains de nombreux opposants tchadiens.

M.Djibrine Assali Hamdallah qui vit paisiblement à Khartoum, vient d’être arrêté et placé dans un  lieu inconnu où il est privé des visites et de tout contact avec les membres de sa famille au Tchad et à l’étranger.

Son arrestation à Khartoum, a été dénoncée à Dakar dans un communiqué de presse par la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), principale organisation africaine active sur la question et par des associations de défense des droits de l’homme au Tchad qui craignent son extradition vers Ndjaména où le régime d’Idriss Deby pratique les actes des tortures et autres sévices corporels dans les locaux de l’Agence Nationale pour la Sécurité (ANS).

Devant le sort inquiétant qui attend M.Djibrine Assali Hamdallah, plusieurs citoyens tchadiens et ses amis étrangers se mobilisent pour lui éviter une déportation vers le Tchad.

A cet effet, un comité de soutien est créé pour :

-          Exiger sa libération immédiate et sans délai des locaux des agents de renseignements soudanais à Khartoum ;

-          Autoriser à M.Djibrine Assali de faire le choix d’un pays d’accueil ;

-           Appeler toutes les centrales syndicales au niveau national et international à dénoncer cette arrestation et détention illégale de M.Assali par les autorités soudanaises ;

-          Et enfin, demander aux organisations africaines et internationales de défense des droits à se mobiliser pour rappeler au Gouvernement soudanais le respect scrupuleux de ses engagements internationaux en matière des droits de l’homme.

 

                                                        Fait, le 15 septembre 2011

 

            Le comité de Soutien à M.Djibrine Assali Hamadallah

TEL : 00 221 33 825 93 72

TEL : 00 221 77 617 31 47