Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

2882684-4077912

                      Le retour des fétiches chez Djibert Younous !

  Djibert Younous, Sultan de Mondo, Ministre de la Jeunesse et Sport, connait ces quatres dernières années une succession des malheurs depuis sa conversion dans les pratiques de la Secte dite Rose-Croix. De nombreux membres de sa famille meurent tragiquement.
   En 2008: son cousin germain qui vivait chez lui meurt d'une maladie inconnue.
   2009: son cadet succombe mystérieusement.
   2010: sa fille-ainée meurt d'une longue maladie.
   2011 en Juillet: sa jeune épouse, fille de Togou Djimi, meurt tragiquement dans un hôpital du Cameroun. Alors les langues se délient et évoquent les pratiques occultes du Sultan-Ministre, un homme aux mœurs légers et grand coureur de jupons.
  Tout n'est pas fini, l'ex-concubine et actuelle épouse du Sultan de Dar-Mondo, Mme Aziza Baroud compte ses derniers jours dans un Hôpital de France. Atteinte d'un mal incurable, Aziza ne cesse de maudire son nouveau mari aux fétiches imparables.
  Les dernières nouvelles de sa reconversion en rosucrucien seraient-elles les sources de ces malheurs successifs? Les mauvaises langues sont-elles à l'origine de ces croyances qui animent toutes les causeries à N’Djamena?
  Les pratiques occultes, Djibert n'est pas le seul à s'adonner. Le cas le plus spectaculaire et contemporain est celui de Ahmat Bachir qui provoqua la panique dans son quartier quand il a décidé d'enterrer vivant un taureau noir dont les cris lugubres de minuit ont ameuté tout le quartier.
   Les fétiches et pratiques occultes sont une réalité en Afrique mais tous s'accordent à dire que cette magie noire a deux tranchants: celui d'avoir un effet de profit qui, à la fin, se retourne contre l'initiateur.
 
   Au Tchad, le Président Tombalbaye a condamné une dame du nom de Khadidja Gossingar qui enterra à Kousseri un bélier noir contre son régime. Cette histoire a défrayé les chroniques dans l'histoire du premier régime du Tchad.
              Cheikh Moumine Sabre
     Ethnologue et journaliste d’enquête