Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le samedi dernier, un nombre impressionnant d’automobiles a défilé entre N’Djaména et Djarmaya, au nord, à 40 km de la capitale. Raison : le lancement officiel de la semaine nationale de l’arbre, édition 2012. Les participants à cet évènement ont regretté l’absence du Chef de l’Etat, alors que les billets d’invitation affichaient son arrivée à 9 heures 55 minutes. C’est donc son Premier ministre, M. Emmanuel Nadjingar, qui est  arrivé avec une vingtaine de minutes de retard, l’a représenté.

Pendant cette cérémonie, les observateurs les plus attentifs, ont noté le fait divers suivant : quand le Premier ministre mettait en terre le plant présidentiel, les officiers supérieurs et les responsables de l’armée nationale étaient paisibles sous la tente aménagée pour éviter le soleil aux invités. Un membre du comité d’organisation est allé les convier à venir planter eux-aussi les arbres. Là, l'un d'eux s'est insurgé : « Ah, non, pas question : tout à l’heure, votre speaker ne nous y a pas convié. Allez lui dire de nous inviter à venir planter les arbres. Sinon, nous ne bougeons pas. » Tout confus, ce membre du comité est reparti cependant sous les rires du monde autour de nos hommes en treillis. 

Effectivement, le speaker a omis de citer les officiers supérieurs parmi les catégories conviées à accompagner le représentant du Chef de l’Etat lors de cette ultime phase du lancement. Peu de temps après ce refus, les baffles ont craché l’invitation : « Nous convions les officiers supérieurs à aller planter… » sans aller au bout de la phrase. Tout est entré dans l’ordre : tous contents, nos officiers supérieurs se sont levé comme un seul homme et sont allés planter des arbres. Ils étaient presque tous impeccables dans leur treillis. Leur embonpoint défiait la cherté de vie.
On a aussi regretté la manière dont l'eau, les surcreries, les t-shirts, les écharpes ont été distribués. Beaucoup d'invités sont rentrés sans avoir eu l'eau. Le folklore du MPS a encore prévalu ! Les élèves, les groupes de danse, les chevaliers des localités situées autour du site ont été mobilisés.

Le site retenu se situe après la raffinerie de Djarmaya, à gauche, en allant vers Massaguet. Selon les organisateurs, il couvre une superficie de huit hectares et devait accueillir 11 000 plants de plusieurs espèces. Cet espace est bien clôturé et dispose d’une pompe à immersion pour l’arrosage des plants. Un gardien veillera à ce que les animaux ne perturbent pas leur bon développement. Quelques instants après, Djarmaya une grosse pluie a arrosé Djarmaya. Ne faut-il pas y repartir un temps après pour l’évaluation ?
La rédaction du blog de makaila