Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

moussa.jpg

Au moment où le Tchad s’active à accueillir le prochain sommet de l’Union Africaine (U.A), à Ndjaména en 2014, son personnel diplomatique à l’étranger galère et souffre péniblement.

En effet, selon de sources dignes de foi, les fonctionnaires des consulats et des représentations diplomatiques du Tchad à l’étranger accusent des arriérés de salaire  non payés.

Joint au téléphone, un membre de l’Ambassade du Tchad dans un pays d’Europe très remonté contre le Gouvernement, a soutenu : « Nous sommes aujourd’hui le 20 mars et nos salaires ne sont toujours pas vers Même le Mali qui est en guerre est à mesure de payer les salaires de son personnel à l’étranger alors que le Tchadien qui intervient militairement dans ce pays peine à prendre en charge ses employés. Et nous ne comprenons l’attitude de notre ministère de tutelle »

Par ailleurs, si d’un côté les fonctionnaires des représentations diplomatiques du Tchad  peinent à joindre les deux bouts sans salaire, il est à déplorer que certaines épouses des ambassadeurs et autres diplomates tchadiens en poste, se livrent à des commerce entre les pays du golf et l’Afrique noire.

Plusieurs femmes des ambassadeurs sont devenues des commerçantes de bazins pour celles qui sont en Afrique et les autres au commerce du voile entre le Tchad et les pays arabes.

Malgré ses revenus pétroliers, ses recettes générées par la douane et les autres régies financières, le Tchad est l’un des pays africains où les fonctionnaires sont mal payés, mal équipés, dévalorisés sous-estimés et clochardisés à tous les niveaux.

Il y a quelques jours, les étudiants tchadiens en Russie, ont alerté les autorités de leur pays d’une menace d’envahir les locaux de l’Ambassade du Tchad pour réclamer leurs droits.

Aujourd’hui, les diplomates tchadiens dénoncent le retard dans le paiement de leurs salaires.

L’Union des Syndicats du Tchad (UST), pour sa part, envisage de rompre le silence après voir observé une accalmie dans son mouvement pour donner la chance aux négociations avec l’Etat.

Partout au Tchad, une ambiance délétère  règne, le régime est dans l’incapacité totale de satisfaire les besoins urgents et incessants des populations et de ses employés.

Le cumul des ces éléments de frustrations attestent à juste titre la détérioration spectaculaire de la situation socio-économique et politique du pays.

Idriss Deby ne peut pas continuer à divertir l’opinion publique sur ses interventions militaires en RCA et au Mali, alors que dans son propre couve un climat de lourde suspicion politique.

Il est temps que le régime Deby s’arrête pour faire le bilan  mitigé de son règne et de ses échecs à tous les niveaux et tire les conclusions qui s’imposent avant qu’il ne soit trop tard.

L’image d’un pays est respectée par le biais de ses représentations diplomatiques. Or, les autorités tchadiennes ne sont toujours pas conscientes de cela.

Moussa Faki en tant que ministre des affaires étrangères du Tchad, est  interpellé pour dénouer en toute urgence la situation difficile de ces diplomates tchadiens réduits à des émigrés en quête de l’emploi à l’étranger.

La rédaction du blog de makaila