Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Diplomatie militaire en afrique de l’ouest : Les attachés de défense en formation à Dakar

 

Le 4ème cours d’orientation pour attachés de défense destinés aux pays d’Afrique de l’Ouest et centrale s’est ouvert, hier, à la Marine nationale de Dakar. Pendant 8 jours, ces auditeurs aborderont des questions liées à l’environnement sécuritaire de manière générale.  


Le Chef d’Etat major général des Armées (Cemga), Abdoulaye Fall, a d’abord déclaré que notre pays, depuis son accession à l’indépendance, a montré son engagement aux missions de renforcement de paix dans le monde. Le spécimen patent est le défilé du 4 avril dernier, même réduit à une sobre cérémonie de prise d’armes. D’après le général Abdoulaye Fall, cette 4ème session est une occasion pour renforcer la coopération Nord/Sud, mais aussi une opportunité de louer les relations privilégiées qui existent entre le Sénégal et la Suisse. «Nous accueillons, pour la première fois, un officier venant du Liban», a témoigné le Général Fall, histoire de souligner la «notoriété grandissante» de cette formation. Il a exhorté les participants à atteindre les objectifs fixés. Il est convaincu que ces futurs attachés de défense auront la baraka, au terme de ces 8 jours d’apprentissage, de mieux saisir les crises qui secouent le monde.
Ce 4ème cours d’orientation pour attachés de défense, destinés aux pays d’Afrique de l’Ouest et centrale est devenue une véritable institution, selon Babacar Socrate Diallo, directeur général du Centre d’étude diplomatique et stratégique de Dakar (Ceds). Cette formation permettra de développer l’expertise des attachés de défense. «Tous les conflits naissent dans la tête des gens», a-t-il déploré. Pour pouvoir y faire face, le directeur général du Ceds est d’avis qu’il est nécessaire d’outiller ces auditeurs de moyens pédagogiques. M. Diallo reste convaincu que si les gens qui avaient voté la Résolution de la crise libyenne au Conseil de sécurité des Nations Unies étaient bien formés, ils n’allaient pas prendre une décision aussi regrettable avec ses lots de conséquences.


Babacar Diallo a suggéré l’élargissement de cette formation aux ambassadeurs avec le même schéma.


De son côté, l’ambassadeur de Suisse au Sénégal, Mme Muriel Berset Kohen s’est félicité de la participation de plusieurs pays à ce cours. Aussi, dira-t-elle que cette formation revêt un cachet particulier. La diplomate Suisse a magnifié la transition démocratique qui s’est passé au Sénégal le 25 mars lors de la présidentielle, tout en regrettant les coups d’Etat au Mali et en Guinée Bissau. Ce sont deux situations qui interviennent en pleine crise alimentaire dans la bande sahélo-sahélienne, note-elle.  Le Général de Corps d’Armée Luc Fellay, conseiller du Centre de politique de sécurité basé à Genève, a indiqué que les auditeurs bénéficieront d’un renforcement des connaissances sur les techniques de coopération international. Il n’a pas manqué de saluer la dynamique de partenariat qui lie le Sénégal à la Suisse. 
Vont participer à ce cours le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, l’Algérie, la République du Togo, la République du Tchad, le Liban, la république du Cap-Vert et la République du Cameroun.

 

http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=14997:diplomatie-militaire-en-afrique-de-louest--les-attaches-de-defense-en-formation-a-dakar&catid=59:house-design&Itemid=108

Serigne Mansour Sy CISSE