Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Différend entre Mangaral et Nagoum, une réalité !

 

Par Vourboubé Pierre

 

Bonjour, Mak !

 

Effectivement, le torchon brûle entre Mangaral Banté et Nagoum Nyamassoum, deux intellectuels qui appartiennent à la communauté des Ngama. L’affaire alimente les discussions, peut-être autant que celle qui a opposé Me Padaré à Kebzabo.

 

Tout est parti de M. Asnaal, un ex-député, me dit-on. Un jour ce dernier a envoyé une liste de personnes à éliminer à un féticheur. Mangaral est tête de liste suivi de son épouse. Ce dernier trouve que la liste est longue et recommande à son auteur de la réduire.

 

En parcourant cette liste, le féticheur découvre le nom de quelqu’un qu’il a connu par l’intermédiaire d’un autre membre du clan. Alors le féticheur appelle ce membre du clan et lui demande si le nom qu’il voit n’est pas celui de sa connaissance. Après la confirmation, les choses sont allées vite. Mangaral et ce membre du clan descendent sur le terrain. Le féticheur leur remet la liste. Mangaral reconnaît l’écriture de l’ex-député. De là, les choses se précipitent.

 

De retour à N’Djaména, Mangaral et son compagnon interpellent l’ex-député. « Depuis un temps, vous m’avez tous abandonné et je voulais que ce féticheur fasse en sorte que je redevienne populaire. Ce n’était pas pour vous tuer », clame l’accusé. Les autres ne le croient pas. Il aurait ajouté qu’il a agi dans l’intérêt de Nagoum. Une réunion est convoquée. Tout le monde assiste. Devant des vieux et des jeunes des deux sexes, l’ex-député répète ce qu’il avait dit aux autres.

 

Nagoum nie aussi les faits. Il dit qu’il n’a jamais envoyé une liste à un féticheur. On décide de rendre au village pour des rites traditionnels. Mais, tous les protagonistes, sauf Nagoum, effectue le déplacement et l’ex-député jure traditionnellement. On revient pour attendre les effets du jurement.

 

Mais, Nagoum ne baisse pas la tension. Il parle de scission de la famille et menace de porter plainte contre le camp Mangaral. Il parait qu’il est en plein colère et n’approuve pas cette démarche qui a abouti à l’appel des forces traditionnelles pour punir l’ex-député s’il a effectivement tenté d’éliminer ses frères.

 

Autour de Mangaral, on dit qu’on est serein : « nous avons la liste que nous présenterons à la justice le moment venu », assure-t-on. Depuis, l’ex-député s’est retiré à Sarh. Il aurait beaucoup fondu et tenterait de négocier l’antidote du poison qu’il a ingurgité.  

 

Pendant que j’écrivais, on m’a appris que Me Padaré est à Léré avec comme garde du corps, M. Abdoulaye Gonballé, le maire élu de Pala ! Visite privée ou officielle, notre source n’a pas pu nous le préciser. Il n’a pas non plus fait usage du symbole de la tradition moundang pour se faire accueillir à grande pompe comme en décembre dernier. Ce qui est sûr, peut-être las d’échouer, Me Padaré envisage se convertir au christianisme. Mais, ça ne sera pas pour ce dimanche.

 

Me Padaré rendra-t-il visite à Samedi ce chauffeur paralysé parce qu’il voulait aider notre ministre de Léré et du Mayo-Kebbi à devenir premier Ministre au Tchad ? Me Padaré rencontrera-t-il enfin Mme Larh Idi la veuve du feu chef de Matta-Léré ? Depuis un certain, il ne répond plus aux appels de cette dame.

 

Nous sommes à pied d’œuvre pour vous informer sur les raisons de cette visite.