Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Idriss Deby et Oumar Hassane, qui se font la guerre par groupes armés interposés, sont sur le point de normaliser leurs relations diplomatiques et politiques, selon les déclarations du président tchadien confirmées par l'arrivée à Ndjaména de la délègation soudanaise.

Ce sont là, des actes concrets en signe d'avancées majeures posées par les deux pays voisins dont les rapports sont totalement détériorés depuis bientôt 6 ans.

Au regard de la volonté commune de Ndjaména et de Khartoum, de dialoguer directement sans intermédiaire ni médiateurs, il y a lieu de s'interroger sur le sort qui sera réservé aux mouvements d'opposition armée du Tchad et du Darfour, se trouvant à la lisière de ces deux pays.

Le Tchad et le Soudan, semblent décidement, tourner la page des hostilités militaires pour donner la chance à la paix.

Dans ce cas, le cantonnement des troupes du Mouvement pour la Justice au Tchad, et de l'autre côté, les élèments des mouvements qui constituent l'Union des Forces de la Résistance (UFR), qui seront  regroupés en territoire soudanais, retient notre attention en terme de problèmatique.

De notre point de vue,  cette approche constitue-t-elle une solution définitive  aux problèmes  qui restent entiers  ?


Que deviendront alors les rebelles soudanais cantonnés au Tchad et  Tchadiens,cantonnés au Soudan?

Aussi-jusqu'à quand resteront-ils sous dépendance de ces deux pays, étant donné que leurs problèmes sont différents et nécessitent des traitements particuliers?

Pourquoi, Idriss Deby ou bien Oumar Hassane El-béchir n'encouragent-ils par l'initiative d'une conférence internationale  tendant au solutionnement global de ces conflits transfrontaliers entre les deux Etat en état de bélligérance cyclique et répètées?

Autant de questions taraudent nos esprits sans y trouver des réponses immédiates et de toute
de suite.


Nguebla Makaila