Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Liasse Franc Cfa-camer.be
                                                                          Détournement de deniers publics
Zen Bada n’est pas si dangereux que les Zakhawa
Le président Idriss Déby  a ordonné pour la seconde, le 27 janvier dernier, l’arrestation de l’ex-mairie de N’Djamena, Mahamat Zène Bada, en espace d’un an et demi. La mise aux arrêts du directeur des projets présidentiels est une insulte à l’endroit de tout le peuple tchadien. Idriss Déby n’a le pouvoir  du mal qu’autres tchadiens qui ne font pas partie de son ethnie ou clan.
Si non, le petit frère de Maldom Bada, celui qui était à l’origine même de l’installation de Deby au pouvoir, n’est pas dangereux que les parents du président de la République qui pillent le pays à tout le niveau.
Et ils sont couverts par Déby, parce qu’il leur permet cela, car pour lui, le vol de moyens financiers et matériels du Tchad n’est permis qu’aux seuls Zakhawa. Si tel n’est pas le cas, en principe, il n’y aurait  aucun membre de sa famille milliardaire. Aujourd’hui, tous ses parents sont des milliardaires. Où est-ce qu’ils ont trouvé cet argent? Avant que les Hadjaraï, les naïfs, qui à chaque voulaient apporter un changement positif au Tchad, installer un chef pire l’ancien, ne portent Déby  que ces Zakhawa disposaient ? rien. Ils n’avaient même cent mille francs dans le compte bancaire, sous le régime d’Hissein Habré qu’aujourd’hui les Tchadiens regrettent.
Je ne parle pas de ses crimes de sang, mais de sa gestion des biens publics et de son administration. Nous avons applaudis le MPS à son arrivée, mais regrettons Hissein Habré aujourd’hui. Nous accusons aussi les Hadjaraï qui ont porté les Zakhawa au sommet  pour prendre le Tchad en otage aujourd’hui. Si le fait d’être au pouvoir donnait droit au pillage de l’Etat, les Zakhawa ne méritent pas mieux que Zene Bada. Si Déby oublie que c’est grâce Maldom  qu’il est devenu ce qu’il est aujourd’hui, les Tchadiens n’ont pas oublié. La justice doit être appliquée à tout le monde, y compris les Zakhawa.    

Timane Idriss,