Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

2904156821_1.jpg

Ce samedi je me défoulerais comme une folle. Ce samedi je m’éclaterais comme un  fou. J’irai ce samedi en boite de nuit pour la dernière fois. Toutes ces phrases vous pouvez les écouter sur toutes  les lèvres des n’djamenois et n’djamenoises les plus branchés.

Certains coins de la capitale tremblent au rythme des musiques de tout genre ; Ndombolo, RNB, Hip Hop, Zouk ; sans oublier nos balafons traditionnels.

Tous les maquis  sont pris en otage par les professionnels et les amateurs des virées. De l’avenue Bocassa, Condole, en passant par Charles de Gaule.

Tout le monde est mis sur son 31 pour attirer le maximum des regards sur lui, à l’ occasion de ce dernier weekend.

Vers 17 heures, aux arrêts des taxis et taxi moto, on voit toute sorte et catégorie des personnes, des plus âgés au plus jeunes, des professionnel aux amateurs dans des tenues des toute formes pour une destination quelconque.

Les clandoman ne mettent plus des heures en s’accrochant sur leur mototaxi  pour attendre le client. La clientèle ne se fait plus rare en ce temps- ci.  Pourvu que votre moto soit en bon état pour supporter à visiter parfois presque trois (3) a quatre (4) coins avec le client afin qu’il puisse choisir le bon coin qui le plait  pour atterrir. 

-          En ce temps ci, malheur a celui qui a une carcasse de moto.  plaisantait  un clandoman très excité et fier de sa moto encore neuve de marque haoujo

-          Oui tu a raison mon frère. Surtout si ta moto est neuve comme la mienne tu va récolter des CFA. lui répondit un autre clandoman un peu plus jeune que lui mais robuste. vêtu d’un débardeur laissant voir ces muscles d’un véritable boxeur.

 Les taximans quand a eux. Ne sont plus en maraude. A toutes les 5 minutes le taxi est bourré des clients.

A deux (2) mètres de nous, un groupe de quatre (4) jeunes filles attendent impatiemment leur copine pour s’embarquer au même moment.

-          C’est vraiment une chance pour nous aujourd’hui de fêter ce dernier samedi. Criait à haute voix la trentaine. En plus, elle s’enorgueilli de sa présence parmi ce groupe des jeunes branchées.

-          Weee… sursauta une autre, moins âgée que la première. Vêtue d’une jupe très courte.

-          Tape sur ma main ici ma copine. Elle lui tendit la main pour se saluer et claquer les doigts. C’est un code entre les meufs pour exprimer leur joie.

 

Nous nous demandons ci ca se passe aussi dans d’autres ville du pays.

Dans des hôpitaux les infirmiers n’ont plus le sommeil a cause d’augmentation des patients accidentées ces deux jours surtout.

Dans une circonstance pareille a chacun son jeu. Les spécialistes des choses d’autrui sont très bien contents. Les voleurs quand a eux,  profitant de la promiscuité des gens pour subtiliser les portes monnaie des fêtards.

En dehors des maquis dans les parkings des motos et voitures, les gardiens veillent a l’œil de lynx pour épier les voleurs rodant tout au tour des engins garés.

 

La veille de Ramadan n’est pas synonyme de débauche. Faites attention.

A bon entendeur salut

Hissein

 

Voir le blog de Hissein:  http://hisseindulkifl.over-blog.com/