Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


   Selon des sources concordantes et vérifiées, la délocalisation de la ville de Faya est une volonté de la Libye qui lorgne les eaux souterraine d'Ain-Galanka. En effet une gigantesque
source d'eau douce baigne le sous-sol de Faya. Ghadafi y voit une manne inexploitée et y jette son avidité pour une exploitation intensive à ses frais et pour une agriculture intensive de blé et
de riz.

   Des accords occultes ont été signées entre la libye et les autorités tchadiennes, sans aviser les autochtones. Un magot d'une centaine de milliards a été déjà donné en bonus au
President Deby. D'où son acharnement à délocaliser la ville de Faya à 35km.


   La délocalisation sera faite de force ou de gré pour octroyer la vallée de Faya aux tracteurs et ingenieurs libyens pour une culture intensive de blé et de riz sur une période de
50ans.

   Une première tentative a échoué dans les années 90 quand Adoum Togoy, le plus libyen des tchadiens a tenté d'exploiter cette zone.

    Les spécialistes en hydrologie signalent qu'une nappe aquifère sans mesure baigne le sous-sol de faya. c'est l'aquifère nubien qui s'étale sur l'Egypte, le Soudan, la libye et le Tchad. Le bassin hydrolique de Faya est le seul inexploité et la libye semnble jeter sa friandise sur ce bassin. Du coté libyen, l'aquifère nubien est exploité pour alimenter la mer artificiel de la libye qui syphonne déjà une grande partie de cette eau douce qui est vue comme la plus grande eau douce du monde.


   Affaire à suivre!


  le detective.