Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

deby-sarko.jpgAlors que la France s'apprête à fêter la Prise de la Bastille, symbole de la lutte pour la liberté et les Droits de l'Homme, le Président de la République Nicolas Sakozy a décidé d'inviter plusieurs chefs d'états africains pour fêter le cinquantième anniversaire de l'indépendance de leurs pays. Parmi eux, des Chefs d'Etats respectables, mais aussi plusieurs militaires qui ont pris le pouvoir par la force. On pense, notamment, à Idriss Déby, Président du Tchad depuis le coup d'État de 1990.

Faut-il rappeler que M. Déby est accusé par les organisations non gouvernementale d'enrôler des enfants soldats? Faut-il rappeler qu'une commission d'enquête internationale, à laquelle étaient associées la France et l'Union européenne a clairement mis en cause les plus hautes autorités tchadiennes dans la disparition d'Ibni Oumar Mahamat Saleh, opposant pacifique au Président Déby, le dimanche 3 février 2008? Faut-il rappeler aussi que la même commission d'enquête a constaté que de nombreux assassinats, viols, actes de tortures et autres exactions ont été perpétrés par l'Armée tchadienne dans les jours qui ont suivi l'offensive avortée des rebelles venus du Soudan en février 2008.

Si, comme le proclame l'Elysée,  "ce n'est pas aux soldats d'aujourd'hui mais aux anciens combattant d'hier que nous rendons hommage", notamment à ceux qui ont répondu à l'appel du général de Gaulle à résister au nazisme, c'est bien ces combattants de la Liberté qui devraient être invités dans la tribune présidentielle et ainsi honorés par les Français qui leur doivent tant. Au lieu célébrons la chute des tyrans.

Gaëtan Gorce
Député de la Nièvre
Vice-président du groupe Socialiste radical et républicain
en charge des Droits de l'Homme