Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Copia-20di-20DSC_0023-1-.jpg

m. Michelot yogogombaye

 

Décharges de fonctions

de Président du Bureau de la Représentation UFDD France & Union Européenne.

 

Au Général

Mahamat Nouri Allahtchi

 

Excellence,

Camarade Président de l’UFDD.

 

Le Président du Bureau de la Représentation UFDD près la France et l’Union Européenne présente ses compliments aux organes dirigeants de l’UFDD, à ses cadres civils et militaires, aux militantes et militants de base ainsi qu’à vous-même, Camarade Président, et on a l’honneur de vous présenter, par la présente, sa démission et vous prie, par conséquent de le décharger de ses fonctions de Président du Bureau de la Représentation UFDD près la France et l’Union européenne, avec effets au 31 mai 2010.

 

En effet, ainsi que je l’ai fait régulièrement ressortir dans plusieurs de mes notes et autres correspondances, écrites ou verbales, à vous personnellement remises, mon adhésion morale et intellectuelle à l’esprit de la Résistance tchadienne est, jusque-là sans équivoque et soumise aux conditions de caractère démocratique et national de l’organisation de la résistance ; eu égard aux moments cruciaux de l’histoire notre pays. Mon engagement était d’abord et avant tout un engagement pour le Tchad. Les récents développements de la situation au sein de la résistance, de l’UFDD en particulier, ne me permettent pas de voir une cohésion nationale, une cohérence de perspectives politiques et une volonté non équivoque à mener un combat national pour un véritable changement de contexte sociopolitique et culturel dans notre pays. Mon engagement à vos côtés, au sein de l’UFDD ne se justifie plus maintenant. D’où ma démission. Je me réjouis néanmoins du bout de chemin fait ensemble et remercie, en cela, tous ceux dont le rôle joué a permis ces brefs mais intenses moments de collaboration, riche de révélations et pleine d’expériences politiques constructives et inédites pour moi.

 

Je suis toujours pour le combat de la résistance du peuple. La constitution tchadienne de 1996 ainsi que la charte constitutive de l’Union africaine me reconnaissent pleinement ce droit. Je reste dans le combat  idéologique avec la ferme volonté de contribuer à l’éveil combatif de la conscience nationale tchadienne au bénéfice de l’indépendance de mon pays, de son unité dans un État unitaire fortement décentralisé, irrévocablement laïc et résolument attaché au respect des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales.  Simplement que la nouvelle donne dans la résistance, notamment la création de l’ANCD, les conditions surtout de son avènement, ne me permettent plus de porter haut, avec amour, joie, indépendance et cohérence d’actions, les valeurs auxquelles je crois et pour lesquelles je me donne le devoir de résistant. J’en tire les conséquences qui s’imposent.

 

Je continuerai toujours à mettre des balises critiques sur le chemin actuellement sombre et tortueux de la construction nationale tchadienne. Je soutiendrai toujours sans faiblesse tous les combats nationaux contre les poisons idéologiques de la division, de la haine, de l’abaissement et du déshonneur. A ce propos, tous ceux qui, de l’intérieur ou de l’extérieur du Tchad, usent et abusent de la léthargie et de l’empathie actuelles du peuple tchadien doivent savoir que ce peuple ne supportera pas ainsi indéfiniment leurs caprices ! Un jour l’ensemble de ce peuple désabusé, notamment la jeunesse tchadienne déboussolée, celle non embrigadée dans des consciences égoïstes et divisionnistes, se révoltera. Sisyphe refusera un jour de rouler cette pierre. Ce jour viendra avec des nouvelles consciences nationales pluralistes et éclairées, au-delà des particularismes jusque-là injustement entretenus au détriment de la cohésion nationale!

 

Tout en souhaitant pleins succès à l’UFDD et bonne route à l’ANCD, le Président du Bureau de la Représentation UFDD près la France et l’Union Européenne saisit cette occasion pour renouveler à l’UFDD, à ses organes dirigeants, à ses cadres civils et militaires, aux militantes et militants de base ainsi qu’à vous-même, Excellence Camarade Président, l’assurance de ses considérations distinguées. Bonne chance à l’ANCD !

 

Paris, France, le 31 mai 2010.

Michelot Yogogombaye