Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Blog-de-mak-0375-1-.JPG

 

RAPPEL

En effet, à l’occasion de la crise socio politique survenue en Cote d’Ivoire en 2002, nous avons trouvé refuge dans les pays frontaliers à la Cote d’ivoire. Ce qui  fait qu’aujourd’hui certains d’entre nous, avant d’arriver au Sénégal ont eu à séjourner au Mali et en Guinée Conakry.

Ainsi, nous nous sommes retrouvés au Sénégal en janvier 2005 pour certains et pour d’autres en 2009  dans le cadre du Programme DAFI géré par le HCR. Le programme DAFI (Albert Germain Academic Refugee Initiative) est financé par le gouvernement Allemand. C’est dans ce cadre donc que la République du Sénégal accueille les étudiants refugiés de 7 pays de la sous Région  (Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Guinée, Liberia, Mauritanie).Comme le stipule la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a son article 20 « Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques » nous nous sommes constitué en Association dans le but de défendre nos intérêts depuis 2009. Ainsi nous sommes au nombre de 66 personnes.

NOS PROBLEMES

Les problèmes auxquels nous sommes confrontés sont multiples, mais nous les avons regroupés  en trois grands points à savoir :

Le problème d’éducation,

 Le problème de santé.

Le problème d’insertion socio - professionnelle

 

A/ LE PROBLEME D’EDUCATION

Après des années d’études dans des conditions difficiles  inimaginables, certains ont pu obtenir leurs diplômes, mais par contre d’autres n’ont pas pu terminer leurs études pour des raisons financières.

En effet, compte tenu de la cherté de la vie et l’arrêt brusque et prématuré de la bourse DAFI, certains ont été injustement privés de leurs diplômes faute d’avoir couronné leurs études. Pour vous dire combien de fois, il y a de dysfonctionnement aussi bien au niveau des critères d’octroi de la bourse d’étude qu’au niveau du paiement de la bourse pendant l’année académique.  Le paiement de la bourse est caractérisé notamment par des retards intempestifs qui constituent un véritable goulot d’étranglement. Par ailleurs pour la rentrée 2011-2012  l’étudiant Ferdinant Kpan Zayneu  inscrit a Amadou Hampaté Ba s’ est vu retiré sa bourse injustement par l’OFADEC .

 

Lire la suite  :ICI