Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ayant appris la mort regrettable du Sultan Alifa ALI ZEZERTI et se trouvant dans l’impossibilité temporel de faire le déplacement  de Thorigny-sur-Marne (France) pour la lecture du Saint Coran à cet effet, Michelot Yogogombaye et sa famille expriment, ici, au nom d’Allah le Miséricordieux et en leurs noms personnels, leurs sincères et profondes condoléances aux proches du disparu, à toute la population du Kanem (géographique) et, au delà, au peuple tchadien tout entier pris dans la tourmente de cette regrettable disparition. Nous prions Dieu Tout Puissant de couvrir l’appelé de sa Miséricorde.   

La mort du Sultan Alifa ALI ZEZERTI est une perte irréparable pour le peuple tchadien en raison de figure légendaire de conciliation et du rôle tenace de médiation qu’il avait joués, de son vivant, pour la paix, la stabilité, la justice et l’unité nationale dans notre pays ; de sa loyauté patriotique et son dévouement au service, non seulement du Kanem, mais aussi du Tchad dans son ensemble. On se souviendra de lui comme étant le Sultan de cœur, le Sultan du peuple ! D’innombrables anecdotes emblématiques témoignant de cette stature jalonnent, d’ailleurs, le long pan de son règne et sa grande carrière politique en tant qu’homme d’Etat, le Sultan pieux, adoubé du Kanem.

 

De son vivant, le Sultan Alifa ALI ZEZERTI était connu au-delà des frontières du Kanem pour son engagement, sa sagesse, sa vision sociétale et sa sérénité. Sa disparition ne saurait laisser plus d’un tchadien insensible. Aujourd’hui, Dieu l’a appelé dans sa demeure éternelle. Il est une joie pour nous tous de savoir qu’il est mort en étant dans l’obéissance de Dieu et dans une ville, Mao, connue pour ses savants dans le passé et actuellement. Nous pouvons tous en être fiers. Être fiers de l’héritage colossal laissé par le regretté, en termes d’humilité, de piété, d’intéressement et du sens de l’intérêt général dans la gestion de la chose publique. C’est un héritage à perpétuer et à faire partager. Ce sera-là un grand cadeau à offrir en sa mémoire.  C’est pourquoi, plus que des larmes de tristesse, nous nous permettons, ici, humblement, d’exprimer notre sincère compassion, nos chaleureuses salutations et surtout notre solidarité, à la famille et à tous les proches du disparu ; à toutes les filles et tous les fils éprouvés du Kanem  avec qui nous partageons, évidemment, la peine du vide laissé et la tristesse de ces moments difficiles marqués par la disparition de ce Sultan du peuple. Nous partageons aussi, avec tout un chacun, notre fierté pour l’énorme héritage politique et social positif laissé par le défunt.

 

Que son nom soit compté parmi les Saints du Paradis Éternel !

Michelot Yogogombaye

Postfach 3423

CH- 20500 Bienne 3