Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Copia-20di-20DSC_0023-1-.jpgAyant appris avec tristesse le décès  de l’ancien Secrétaire Général du Gouvernement, en la personne de Youssouf Chidi Sougoumi,  Michelot Yogogombaye présente ses condoléances les plus attristées à sa famille et à tous ses ayant-droit.

 

Plus qu’un supérieur hiérarchique et un proche collaborateur, feu Youssouf Chidi Sougoumi était, de part son endurance, sa simplicité et sa discrétion, pour moi un modèle, une référence et un exemple d’abnégation à suivre.

 

Je me rappelle encore nos apartés et consultations tardives dans les salles des pas perdus de la Présidence et du Palais du Gouvernement ; je me rappelle aussi et surtout ce soir du deuxième jour du Congrès de l’UNIR où Youssouf Chidi Sougoumi rendait visite à notre commission (commission Administration et Justice) siégeant dans les locaux de l’actuel mairie de N’Djaména, les bras chargés de sandwichs et autres agapes à la grande joie de tous les congressistes, membre de notre commission ; Je me souviens dans les détails et je m’en souviendrai pour toujours, comment il nous taquinait, nous, Issa Ngarmbassa (président) et moi-même, (rapporteur) de notre commission. C’était en novembre 1988. Plein de telles anecdotes surgissent à la simple évocation du nom de Youssouf Chidi Sougoumi. Paix à son âme !

 

Chères familles éplorées,

 

Ce qui est né est certainement destiné à mourir. Et ce qui meurt renaît toujours de toute façon ! Que ses paroles vous consolent, vous, les héritiers et ayant droit de notre bien aimé et le désormais regretté feu Youssouf Chidi Sougoumi, décédé à la suite d'une courte maladie.  

Quoi que proche collaborateur du défunt du temps de son vivant, je ne puis ressentir exactement ce que vous, vous  ressentez en ce moment. Sachez tout de même que la nouvelle de sa disparition me touche au plus profond de moi-même. Car cela me fait de la peine et fait de la peine à tout un chacun de nous de voir un grand Commis de l’Etat s’en est ainsi allé. Oui, Youssouf Chidi Sougoumi a marqué de son sceau moral, la cheville ouvrière, le collet indispensable de l’administration tchadienne qui est le Secrétariat Général du Gouvernement. Oui,  Youssouf Chidi Sougoumi a donné son aura à ce joyau de l’administration de la 3ème République !

 

Dans l’exercice de ses plus hautes fonctions de SGG, et les fois où j’ai eu l’honneur de le rencontrer, je percevais toujours Youssouf Chidi Sougoumi comme un homme, qui a su rester étonnamment à la fois mûr, jeune, discret, drôle et très présent dans l’esprit de beaucoup de ses plus proches collaboratrices et collaborateurs qui l’approchaient avec modestie. C’est cela que je retenais surtout du Secrétariat Général du Gouvernement qu’il était.


Chères familles, où que vous soyez en ce moment, quoi qu’éplorées, je vous prie d’accueillir toutes mes sincères condoléances.

Dieu apaise votre douleur!

 

Michelot Yogogombaye