Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

idriss-deby

Récemment le despote Deby a convoqué une forte délégation composée de certains cadres civiles et militaires de la région de Bilia (sa région natale). Ordre du jour : Quelle est la cause de ces multiples mécontentements des gens de Dar-Bilia à mon égard ? D’après Deby, le but de cette délégation homogène consiste à aller faire une sensibilisation, c’est à dire avoir une popularité dans le Dar-Bilia. Mais pourquoi la tenue d’une telle réunion surtout en ce moment ? Certainement Deby a peur des récentes déclarations du chef rebelle Timan Erdimi.

 

Les participants ont soulevés quelques questions et remarques pertinentes :  

-        Monsieur le président nous allons exécuter votre mission avec plaisir mais concrètement qu’est-ce que le régime MPS a réalisé dans le dar-bilia pendant 23 ans de pouvoir ?

-        La région de dar bilia est celle qui n’a bénéficiée d’aucune infrastructure : manque de centres de santé, des écoles, des puits d’eau etc. En plus, chaque année les femmes meurent en couchant et les habitants transportent l’eau à dos d’ânes dans le dar-bilia. Quelle est l’importance de ce régime pour le dar-bilia ?

-        Pourquoi les intellectuels cadres de bilia ne sont pas responsabilisés au sein de l’Etat ?

-        Le contingent tchadien envoyé au Mali est composé à 90% des enfants zakhawa alors que c’est une armée nationale !

Deby prend parole et dit «  je prends acte de tous vos doléances mais maintenant la priorité est d’aller faire cette sensibilisation en urgence dans le dar-bilia ». Avant d’ajouter : « Même mon frère Timan Deby me déstabilise depuis Bahai… Surtout dites aux notables de ne pas suivre la désinformation prônée par ce sultan déchu… »

Sur place, Deby met en place la composition de la dite délégation dirigée par un général  accompagner d’une forte somme d’argent. A la sortie de l’audience, les participants se sont moqués en coulisse des paroles de Deby. Ces derniers disent : « Comment peut-on aider quelqu’un qui n’arrive pas à s’entendre même avec son propre frère (Timan Deby), alors qu’il nous demande de rassembler tout le Bilia ? » Ils finissent par des murmures : « Quoi qu’on fasse, rien n’aboutira avec un Deby sous les ordres de son épouse Hinda …»

 

Correspondance Particulière 

N’djamena, Tchad