Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

MARIEE

DEBY dote sa femme à 13 Milliards, ses parents maternels végètent dans la misère !

 

* Un dicton zaghawa dit : «  vous êtes roi dans  votre famille paternelle, et prince dans la famille maternelle ». En d’autres termes, pour que le prince monte au trône il faut le concours sans faille de la famille maternelle. Dans toute l’histoire des zaghawas, tous les chefs (bilia comme kobé) sont arrivés grâce au soutien indéfectible de leurs oncles maternels. C’est dire que la famille maternelle occupe une place prépondérante dans les communautés Zaghawas et d’ailleurs beaucoup plus chez leurs voisins les gorans. Dans ces milieux, tout individu n’ayant pas ou/et n’est pas soutenu par ses parents maternels sera la proie de ses cousins et oncles paternels.

 

Idriss Déby qui est arrivé au pouvoir par un concours des circonstances (disparition de Hassan Djamouss et de Ibrahim Mahamat Itno), a complètement occulté cette donne fondamentale dans la culture de zaghawas . Il a marginalisé ses parents maternels et à la limite il a honte d’en faire partie.

  Le père de Idriss  Deby a été élevé par son oncle maternel Anou Diar NASSOUR, tandis que sa mère  hadimi(fatimé) Djar a été élevée par sa cousine germaine  Nagui Ardjai qui l’a récupérée nourrisson, orpheline de père et de mère  et malade. La cousine  l’a surnommée  egrouy( égour-ye)- elle est encore vivante- ; comme  les autres pensaient que le nourrisson malade  ne va pas survivre,  ils  lui demandaient  de l’abandonner, alors  elle leur répondait inlassablement  « qu’elle est encore vivante » !!) C’est ainsi que le nom de Egrouy est devenu son nom officiel bien que sur les papiers  on mentionnait Fatimé.

Aujourd’hui que deviennent la filiation de cette Nagui  et partant celle d’Ardjaï ? Rappelons que Idriss a des cousins de 7 tantes maternelles et deux oncles maternels. Hormis Mahamat saleh Brahim tout le reste vivote dans la misère la plus totale, démunis de toutes ressources, ces parents du Président de la République qui dote une fille à 13 milliards, errent dans tous les milieux en quête de quoi survivre. Eux-mêmes, honteux de leur état rasent le mur et ne viennent que très rarement à Ndjamena. Quelques rares qui étaient dans l’armée et qui avaient eu de la chance d’être officiers, ont été chassés un à un par les Itno qui font la pluie et le beau temps dans l’armée tchadienne. Les Itno prennent un malin plaisir à persécuter les parents maternels d’Idriss. Pendant ce temps, les Itno    s’entouraient  de leurs parents maternels, créant autour d’eux des boucliers infranchissables et se moquent d’Idriss en lui disant qu’il est comme un couteau à mono tranchant ! Traduction : en dehors d’Itno il n’a pas de secours, d’ailleurs c’est pourquoi on l’a obligé d’ajouter le nom d’Itno à son nom officiel. Cet homme est sans foi et il va mourir comme Mainassara  comme un chien sur la place publique sans personne que  ne pense à lui couvrir le visage.  Que le bon Dieu fasse qu’il soit ainsi. Amèn.   

 

Beroua djerbo