Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

arton8911.jpg

Qui vivra verra! Dans la vie et les événements sociopolitiques, l'histoire est têtue, hier Deby traitait ses propres compatriotes opposés à sa gestion et son système, « de mercenaires à la solde du Soudan », et le voilà aujourd'hui complètement impliqué dans la tourmente libyenne.

Il y a moult rumeurs au sujet de l'accusation de Deby dans le conflit inter-libyen. En envoyant des troupes (plus de 100 Toyota depuis l’aéroport d’Amdjarass), des spécialistes et des chefs de guerre (leurs noms et missions seront présentés dans nos prochaines parution, sinon on peut citer entre autres, Chaouiche attaché à l’Ambassade et Erdebou), Deby se trouve impliqué jusqu’au bout et doit répondre de ses actes devant la CPI. En jugeant Kadhafi pour crime de guerre et crime contre l’humanité, Deby doit aussi répondre de ses actes.

En politique les rumeurs peuvent s'avérer cruelles mais, parfois, elles sont plutôt drôles. C'est le cas actuellement des bassesses de Idriss Deby dans le conflit libyen.

En outre, nous voudrions relever les mensonges du Ministre des Affaires Etrangères du Tchad lors de son drôle d’interview à travers le média. Monsieur Faki, aucune source n’a évoqué un départ des troupes depuis N’djamena, il ne faut pas détourner les tchadiens, les mercenaires tchadiens à la solde de Kadhafi sont acheminés depuis l’aéroport d’Amdjarass.

Monsieur le Ministre arrêtez d’abuser des opinions des tchadiens, bientôt vous serrez devant vos responsabilités et d’ailleurs vous êtes mal placé pour parler de la relations Tchad-Libye. Le cas Assillèle Moukhtar est édifiant, dis à ton oncle et tuteur Assillèle Moukhtar d’arrêter le recrutement des mercenaires sur place, au lieu de vous justifiez sans succès. Le jour J, les preuves seront établies.

Monsieur le Président de la République, du coup vous êtes attendu par deux procès de crimes contre l’humanité, les organisations de droit de l’homme et autres juridictions sont en observation, vous ne les échapperiez pas comme les tchadiens.

 

Mahamat Outhmane Kréché