Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Ne dit-on pas souvent que «  la meilleure défense, c’est l’attaque ». À entendre la déclaration de Deby, l’on aperçoit que derrière une affirmation se cache un message bien fort aux autorités de la nouvelle Libye. Un message  qui confirme d’une manière claire que la présence des anciens Khadhafistes n’est pas simple un endroit de refuge mais aussi un lieu stratégique. Chose que cette même déclaration  ignore. Il change même de langage et affirme que Khadhafi a détruit le Tchad et a exterminé les tchadiens après la disparition de ce dernier.  Alors qu’il y a plus de 20 ans que le régime du Tchad est en complicité avec le guide. A l’exemple près,  aujourd’hui, ce régime, organise des cérémonies officielles sous la tente que Kadhafi a laissée lors de ses multiples passages au Tchad. Est-il juste d’évoquer ces atrocités commises par l’ancien régime Libyen après plus de 20 ans de fréquentation ? Les Tchadiens sont dupe à ce point d’accepter ou de croire à une-t-elle déclaration ?  

 

Il n’y a pas longtemps, où Deby trouve anormale l’intervention militaire en Libye sur le micro de RFI. « Que les protagonistes reconnaissent que la guerre en Libye, est dans une impasse.  Le Temps est venu à l’Afrique et  à la communauté internationale en générale de réfléchir à une action commune, envie d’un règlement pacifique. … ». A entendre ces déclarations hautement contradictoires, l’on aperçoit que derrière le mirage se cache une réalité. Une réalité à la fois hypocrite mais aussi à caractère propagande. Chose qui ne répond guère aux attentes des citoyens tchadiens. Car, ces derniers, attendent plus de ce régime, la paix, la quiétude, la stabilité alimentaire, mais aussi et surtout l’amélioration de la vie quotidienne de chaque tchadien ou qu’il se trouve.  

Mahamat Saleh Daoud