Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

MAKDOM

Coup sur coup, deux voix autorisées de l’Union des Forces de la Résistance (UFR), principale force politico-militaire, comme l’affirme son porte-parole dans un communiqué de presse transmis aux sites, ont réagi pour hurler contre l’excès de liberté d’expression dont jouit le blog de makaila, désormais persécuté.

 

Hier, c’était,  M.Acheikh Ibn Oumar, représentant en Europe de l’UFR, qui  avait protesté contre un article publié dans notre blog relatif aux biens immobiliers acquis par des leaders de l’opposition armée tchadienne en France.

 

A moins d’une semaine d’accalmie, son porte-parole, Abderahman Koulamallah, lui emboîte les pas, cette  fois-ci pour réagir contre un simple commentaire posté par nos lecteurs et repris en page centrale, relatif à l’information selon laquelle, le Soudan aurait fait savoir à la rébellion tchadienne de restituer les armes dans un délai d’un  (1) mois.

 

Notre blog prend avec fair-play, ces réactions successives, des illustres responsables politiques de l’UFR.

 

Pour la petite histoire, recemment, lors d’une rencontre avec un de mes amis, personnalité politique sénégalaise et ancien ministre des affaires étrangères, qui me disait : « si vous êtes critiqués par le pouvoir ou par une structure politique donnée, prenez cela comme positive, car, cela peut vous être de la publicité gratuite pour votre blog et constitue une  erreur de la communication de vos détracteurs. »

 

Voilà aujourd’hui, encore une fois, une grosse erreur de communication qui émane de la principale coalition de l’opposition armée au Tchad qu’est l’UFR, qui, pour un simple commentaire paru dans le blog de makaila, fait sortir carrément un communiqué de presse qui donne une allure mondiale au débat et nous sert de portail publicitaire.

 

Toutefois, nous aurons trouvé légitime si cette vague déferlante de protestations contre notre blog, proviennent du régime Deby, mais, hélas, c’était le contraire ; elles viennent du camp de l’opposition armée qui lutte soit dit en passant, pour le changement avec la ferme conviction de rétablir la démocratie et garantir les libertés pour tous.

 

Malheureusement, ces réactions réveillent notre vieil soupçon que nos prétendus sauveurs incarnent en eux les véritables germes et des réflexes de la pensée unique inhérente aux régimes d’exception qui ont semé la désolation dans les rangs de populations tchadiennes éprises de paix.

 

La catastrophe ici est que le super intellectuel qu’est Acheikh Ibn Oumar et le sémi-intellectuel qu’est Abderahman Koulamallah, ne semblent pas toujours prêts  à  renoncer avec ces vieilles habitudes d’orienter la pensée en dépit de nombreuses années d’exil et de leurs expériences vécues en occident.  Nous avons l’impression qu’ils désapprennent.

 

Si d’un côté, la réaction du représentant de l’UFR en Europe en l’occurrence Acheikh Ibn Oumar, nous a parues, méthodique, respectueuse des règles de l’art celle de son porte-parole, Abderahman Koulamallah, nous parait, vindicative, revancharde digne de règlement de comptes.

 

Nous avons l’impression que M.Koulamallah est si prêt de  mobiliser toutes les artilleries lourdes et légères de l’UFR pour aller en guère contre un tout petit blog tchadien, établi quelque part en Afrique et dont, lui, connaît déjà l’adresse géographique.

 

Notre blog rassure ses lecteurs et lectrices qu’il ne rougisse pas face à ces menaces et ne peut être en aucun cas de figure impressionné ni intimidé par ces hurlements des hommes essoufflés qui cherchent un bouc-émissaire pour étaler leurs échecs politiques successifs.

 

Enfin, notre blog demande à M.Acheikh Ibn Oumar et M. Aberahaman Koulamallah, pourquoi ne réagissent-ils pas aux nombreuses attaques virtuelles et régulières  émises par d’autres sites tchadiens contre Nouri, Timan et autres ?

 

S’ils pensent trouver en notre blog du respect à leur égard, hé bien, là, nous ne sommes pas loin de leur montrer notre impolitesse à tout moment.

 

Dorénavant, qu’ils se rassurent, que notre blog ne fera plus  l’économie  dans ses propos à leur encontre et que la réplique sera à la hauteur de leurs attentes.

 

Makaila Nguebla