Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

arton100.jpg
De l’exceptionnelle faveur des 10 derniers jours de Ramadan
et la Sublime Nuit de la Destinée (Laylatoul Qadr).
 
Par Talha Mahamat Allim
Genève, Suisse.
 
Un frère en Islam disait que, dans cette vie, l’exemple de l’être humain est celui d’un commerçant qui a pour capital sa vie, pour bénéfices ses bons actes et pour pertes ses péchés. Et ce n’est qu’au Jour du Jugement que le bilan sera établi. Celui qui sera écarté loin du Feu, et introduit au Paradis, aura certainement remporté le succès. Et quel excellent succès. De ce point de vue, l’éthique musulmane se fonde moins sur la peur de l’autorité que sur la conscience intime que Dieu nous observe mieux que quiconque, et qu’IL connaît parfaitement nos intentions. Seul ce rapport direct avec notre Créateur peut nous conduire à une reforme sincère et authentique de notre comportement. La vie parmi les hommes ne doit pas nous faire oublier le retour, un jour. « Nous sommes à Dieu et c’est vers Lui que nous retournons. » (S.2 ; V156).
 
Dans cette logique de la recherche permanente de l’agrément de Dieu, le mois béni de Ramadan demeure une période où se concentrent le plus, tous les devoirs d’adoration d’Allah Souhanahou Wa Tâalà et de la pratique de la religion aussi bien en pensées qu’en paroles et en actes. Cette concentration d’actes d’adoration a un impact important sur la vie du croyant. Elle élève le croyant pratiquant sur un piédestal supérieur, mais surtout le conditionne dans la Voie de la Lumière d’Allah en purifiant son cœur, renforçant ses organes, allégeant son corps, vidant son ego (nafs) de tout orgueil et lui donnant cette force spirituelle. Il convient de rappeler l’exceptionnelle faveur de ces dix derniers jours de Ramadan parmi lesquels figure très souvent la sublime et inestimable Nuit de la Destinée (Laylatul Qadr) dont la cote, à l’échelle des actes d’adoration d’Allah, dépasse celle de 83 ans de pratique religieuse. Comment laisser passer une opportunité pareille qui, en plus de cette cote, est aussi primée d’autres faveurs non moins importantes.
 
Laylatul Qadr est une nuit exceptionnelle. Elle constitue une vertu de plus du mois de Ramadan. C’est la nuit de l’événement sublime : la révélation et la descente du Qur’an, le miracle qui a façonné l’histoire de l’humanité. Dieu le Très-Haut dit dans le Qur’an : « En vérité, Nous avons révélé le Qur’an dans la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube ». C’est aussi au cours de cette Nuit que nos œuvres et les bienfaits dont nous jouirons pendant toute une année seront prédestinés.
 
La Nuit d’Al-Qadr n’est pas déterminée précisément mais la grande majorité des savants la situe dans l’une des nuits impaires de la dernière décade du mois de Ramadan. De nombreux hadices authentiques confirment cette orientation. Dans ce sens, un hadice du Prophète Muhammad (Qu’Allah l’élève davantage en grade et préserve sa communauté de ce que le messager craint pour elle) indique : "Cherchez la nuit du Destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de Ramadan " [c’est-à-dire la nuit dont le lendemain correspond au 21, 23, 25, 27 ou 29 du mois de Ramadan].
 
La sagesse de l’indétermination de cette nuit réside dans le fait de devoir accomplir des veillées pieuses chaque nuit (prières surérogatoires, invocations, lecture du Qur’an...) et, de ce fait, d’adorer davantage son Seigneur. Les savants musulmans, dans leur majorité, s’accordent pour affirmer que la Nuit d’Al-Qadr correspond plus précisément à la 27ème nuit du mois de Ramadan. Pour l’année 2012, la 27ème nuit correspond à la nuit située entre le mardi 14 août 2012 et le mercredi 15 août 2012.
 
Notre dame Aïsha (qu’Allah l’agrée) rapporte que : « Lorsque arrivaient les dix derniers jours du mois de Ramadan, le Prophète passait ses nuits à prier, il réveillait sa famille afin qu’elle ne rate pas les bénédictions et les miséricordes qui y descendent à flot, redoublait de piété et s’abstenait de toute relation charnelle. » Aussi, il est fortement conseillé durant cette Nuit d’Al-Qadr de réciter autant de fois que possible la formule ci-après recommandée par le Prophète (Sallalahou Alayhi Wa sâllâm). Allahouma innaka afouwoun karîmoun touhibboul afwa fahfou annî.
Ce qui signifie : Seigneur ! Tu es Indulgent et Tu aimes l’indulgence, sois Indulgent à mon égard. L’incitation à invoquer Dieu en ces termes s’explique par le fait que l’immensité de nos péchés ne saurait être effacée sans le pardon et l’indulgence d’Allah Souhanahou Wa Tâalà. Selon un autre hadice du Prophète de l’Islam, la célébration de la Laylatul Qadr en groupe conduit à la félicité, au remplissage du compteur par des bienfaits (hassanâts) pour plus de 83 ans et la rétribution d’Allah que nul ne peut anticiper ou imaginer dans ce monde et dans l’autre.
 
Nous prions Allah le Très miséricordieux de nous faire profiter de cette Sublime Nuit d’Al-Qadr et de nous donner la force spirituelle et physique pour que nous empruntions la voie de sa promesse et restions dans sa Guidance afin de ne plus sortir du cercle des bénéficiaires de Sa Faveur, de Sa Sagesse et de Sa Lumière. Aussi, nous demandons à Allah de nous accorder la sincérité dans nos actes accomplis pour Son agrément, de nous maintenir dans l’Islam et la Foi jusqu’à la mort et de nous faire entrer au Paradis sans châtiment. Amin.
 
Talha Mahamat Allim