Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Darfour: cessez-le-feu et des négociations de paix entre Khartoum et le JEM

Le gouvernement soudanais et un important groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) ont signé samedi au Tchad un cessez-le-feu et un accord encadrant la tenue de négociations de paix directes, a indiqué la rébellion.


"Nous venons de signer l'accord-cadre avec le gouvernement soudanais", a déclaré à l'AFP par téléphone à N'Djamena Ahmed Hussein, porte-parole du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), un des deux principaux groupes rebelles du Darfour.


Cet accord cadre a été signé initialement samedi à N'Djamena par Ghazi Salaheddine, conseiller du président soudanais Omar el-Béchir sur la question du Darfour, et Khalil Ibrahim, chef du JEM.


Une signature finale doit avoir lieu mardi à Doha en présence notamment du président soudanais et de son homologue tchadien Idriss Deby, qui a facilité le rapprochement entre Khartoum et la rébellion.


Cet accord encadrera les négociations de paix directes entre le JEM et Khartoum. "Nous discuterons du partage des richesses, du partage de pouvoir, du retour des déplacés, de la compensation (pour les victimes du conflit) et des prisonniers" de la rébellion, a indiqué M. Hussein.


Les deux parties ont aussi signé samedi un cessez-le-feu, a ajouté le responsable de la rébellion précisant que Khalil Ibrahim avait ordonné à ses hommes de cesser toute activité militaire.


Le conflit au Darfour a fait 300. 000 morts depuis 2003 selon les estimations de l'ONU, 10. 000 d'après Khartoum, et 2,7 millions de déplacés.

Source: JA