Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Comme il est de tradition à l’entrée d’une nouvelle année, je joins mes vœux aux nombreux autres à l’endroit de mes compatriotes.

 

Au delà d’une banale rhétorique, c’est l’expression profonde d’un  cœur plein d’amour pour notre pays qui jaillit en moi en ce début d’année 2011. Mais surtout, elle intervient à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Tchad

 

Que Dieu tout puissant puisse accomplir ces vœux, non pour les intérêts égoïstes de qui que ce soit mais pour le bonheur de tout le peuple tchadien.

 

Que l’année 2011 voit la consolidation de la paix fragile en cours au Tchad. Chers compatriotes, qui d’autres  connait mieux les méfaits de la guerre civile que vous, après plus de trois décennies de conflits internes ?. La guerre ne profite à personne. Elle détruit et produit seulement des gagnants illusoires et éphémères. Que nos désaccords se règlent désormais par la voie du dialogue et  que la vie des innocents soit sauvegardée durant toute l’année2011 et au-delà.

 

Deuxièmement, je souhaite pour mon pays la fin de l’injustice sociale. En effet, l’origine de la guerre se trouve dans l’injustice sociale et que les autorités fassent de leur mieux pour éviter les frustrations d’un groupe donné de population.  Que les tchadiens accèdent à des postes de responsabilité de part leur compétences et leur qualification et non pour leur appartenance ethnique, religieuse et partisane. A ce sujet, il est de notre devoir de mettre en garde les autorités actuelles sur la prédominance d’une ethnie sur les autres. Il est injuste et dangereux que pour une nation à plus de 200 ethnies, une seule monopolise tant de secteur (administration, armée, commerce etc.). Cela est une bombe à retardement dont on ne peut prévoir la date de son explosion mais on est sur à 100% que l’explosion aura lieu un jour.

 

Je souhaite aussi que l’année2011 voit l’ensemble des tchadiens s’investir dans le processus de développement économique du Tchad. Comme j’ai eu à le dire et je ne le dirai jamais assez, le développement ne peut  pas être seulement  l’apanage du gouvernement. Les paysans, les élèves, les étudiants, les chômeurs, les femmes, les militaires, les commerçants, les entrepreneurs, les banques et les assurances, les ménages, les fonctionnaires privés et publics, les hommes politiques, les députés doivent faire les leurs les préoccupations du développement. Chacun à son niveau peut apporter sa pierre à l’édification d’un Tchad nouveau et prospère. La Diaspora doit désormais orienter ses investissements au pays. N’oublions pas que les flux des transferts en provenance de l’extérieur atteignent parfois plus de 20% du budget national des pays comme le Mali, la Mexique, le Haiti. . Les tchadiens de l’extérieur doivent en 2011 surpasser leurs hésitations, leurs suspicions pour apporter leur part à l’œuvre de construction d’un Tchad  rayonnant réconcilié avec lui-même.

 

 C’est l’occasion de saluer les actes positifs posés par les autorités mais nous espérons que ce ne sont pas des actes de précampagne électoral. En effet, nous avions noté la fin de rackétage des usagers par les policiers et nous avons été aussi agréablement surpris par l’absence des postes militaires de contrôle dans notre périple au sud du Tchad sur un rayon de plus de 700 kms. C’est encourageant et cela montre que si Deby avait la volonté de mettre fin à ces pratiques mafieuse, frauduleuses des agents e l’Etat, il pouvait le faire avec grand succès depuis longtemps. Mais mieux vaut tard que jamais et nous lui renouvelons nos mots d’encouragement pour la modernisation de la capitale Ndjamena qu’il a entamé courageusement. Que cela se fasse surtout dans le respect des droits individuels et les règles de l’art. Nous souhaitons pour les autorités publiques plus de bonne gouvernance, plus de rigueur dans la gestion du bien public. Que 2011 sonne la fin de tous les maux de l'administration tchadienne (lourdeur, corruption, nepotisme, inefficacité, etc..)

 

La jeunesse tchadienne doit sortir désormais de l’immobilisme ou de la folie bureaucratique pour entreprendre des activités concrètes de développement, d’abord pour se prendre elle-même en charge et en suite pour contribuer au développement économique du Tchad tout entier. La période où il suffit d’aller à l’école, cueillir un diplôme et attendre à être recruté quelque part est résolue. La jeunesse tchadienne se doit d’être imaginative, inventive et créatrice de son propre emploi. Le terrain est vierge au Tchad et seules les idées ne sont pas encore au rendez vous.

 

Je n’oublie pas mes parents paysans qui sont les plus nombreux et qui se demandent si 2011 ne pourra pas être différente des années passées faites de difficultés de tous ordre. Ne perdez pas l’espoir mais sachez que votre bien être ne dépendra que de votre sens d’organisation. Que l’année 2011 marque l’année où vous serez mieux organisés dans vos activités en sachant exactement quelle est la part de récolte qu’il faut vendre et laquelle garder en provision pour les mois de soudure. Votre malheur vient souvent du fait que vous vendez sans discernement vos productions à des commerçants sans scrupules qui vous le rendent deux ou trois fois plus chère au moment de soudure. N’ayez pas peur d’oser des outils modernes de production agricole car de ceux-ci dépendront aussi votre productivité et votre capacité à vivre dignement de vos travaux.

 

Chers commerçants, entrepreneurs compatriotes. Vous êtes des héros car dans une atmosphère économique hostile faite des fiscalités hors norme, d’insécurité permanente, vous réussissez à exercer votre activité. Que l’année 2011 vous donne plus de déterminations et surtout les dernières mesure de détaxation prises par les autorités puissent faire long feu.

 

A mes frères politiciens, que l’année 2011 vous apporte plus de sagesse dans vos fonctions. La politique est un métier noble et vous avez pris l’engagement public de servir une société. Je souhaite qu’en 2011, vous soyez plus crédibles et plus dignes dans vos activités. Sachez que les intérêts matériels temporels ne comptent pas devant les intérêts généraux et qu’en posant des actes salvateurs, vous entrez dans l’histoire par la grande porte et que vos noms seront à jamais gravés dans la mémoire collective tchadienne. Oui, à l’instar de ces héros martyr qui sont Thomas sankara, Patrice Lumumba, Kwamé Kuruma, et autres, vous resterez des références importantes pour les générations actuelles et à venir. Il y a aussi des références vivantes que vous pouvez copier : Barack Obama, Nelson Mandela, Lula de Silva. C’est l’occasion de vous souhaiter moins de transhumance et beaucoup de conviction dans votre travail durant l’année 2011.

 

Chers compatriotes, nous avons des raisons d’espérer une vie décente. Nous en avons les moyens humains, naturels et moraux. Il suffit pour chacune de nous d’oser, d’agir et d’être sage dans tout ce que nous entreprenons. Ne perdez point de vue que la souffrance n’est pas une fatalité et c’est notre droit de vivre dignement et decemment.

 

Que Dieu bénisse le Tchad

 

Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr