Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

maktchadenligne.jpgPar principe, notre blog évite de polémiquer ou de répondre à des fausses accusations dont il fait l’objet depuis plusieurs mois et qui n’honorent pas les auteurs.

De par, mes lignées profondément tchadiennes,  j’éprouve du respect à toutes les familles tchadiennes ou celles qui sont immigrées dans ce pays, par amour à notre peuple.

Comme vous pouvez donc le constater, depuis quelques jours, notre blog est au cœur d’un débat controversé qui incite délibérément sans motif valable à la haine à son encontre.

Ainsi, à travers la boîte à commentaires, une famille qui se nomme Koulamallah, a réagi successivement à deux reprises pour nous accuser d’avoir autorisé des commentaires visant ses membres.

Pire dans leurs droits de réponses, les deux membres de la famille Koulamallah , ont sans arrêt ni  hésiter  de viser notre blog et notre modeste personne.

Avant-hier, dans la journée du Samedi, 10 mars 2010,M.Abderahman Koulamallah,au nom de toute sa famille, nous a saisi par plusieurs SMS suivis d’un appel télèphonique  dans la soirée et d’un article pour décliner toute responsabilité des siens dans cette affaire.

Nous avons cru en sa bonne foi, pour publier le démenti et le droit de réponse, estimant donner la chance à l’apaisement entre nous. Ces SMS sont pour nous, des preuves irréfutables et éléments juridiques susceptibles de servir des témoignages.

Toutefois, nous sommes surpris par l’avalanche  des insanités postées  en guise  des commentaires des individus se réclamant de la même famille Koulamallah se déchaîner par des injures et autres manifestations sordites d’insolences qui réduisent le débat à un niveau impudique.

Ainsi, nous pensons que si par alliances avec la famille Koulamallah, un certain nombre de personnes, qui d’une manière ou autre, use et abuse du nom de la communauté Gorane, pour se faire justice, nous pensons que c’est vraiment malhonnête de sa part, étant donné que cette communauté ne doit être prise comme référence de violences ou symbole de terreur et d’intimidations . Ne faites pas de cette communauté un dépotoir car, jamais au grand jamais, cette communauté qui a d’estime pour nous,  n’a fait preuve d’hostilités ou des préjugés à notre égard.

 Bien au contraire, nos relations sont  harmonieuses elle, la preuve est que nous vivons  parmi elle, ici à Dakar et dans le respect mutuel. N’instrumentalisez pas les gens à des  fins inavouées.

 

Dans cette boite à commentaires, on aura tout lu, entendu de par et d’autres.

Ethniquement parlant, personne n’a été épargnée, en dépit de plusieurs mises point émises de notre rédaction appelant à la retenue tout les intervenants.

Personnellement, ma  mère, mes sœurs, mes cousins qui lisent tout ces commentaires au Tchad, n’ont été épargnés, mais jamais, personne ne s’était levé pour attaquer tel ou tel autre, tout simplement parce qu’ils estiment ne pas être associés à mes prises de position politiques sur le Tchad d’où leur silence peut se justifier.

Mais aujourd’hui, avec l’allure où les choses évoluent, ils prennent conscience de la gravité de vos propos sur notre famille, qui, je le rappelle au passage, ne souffre d’aucune peine morale, mes parents, pour ceux qui les connaissent ont toujours cultivé par leurs comportements exemplaires l’amour d’autrui et ne sont jamais  taxés d’aucun soupçon.

Notre identité est saine. Il suffit simplement de le vérifier au Tchad.

Ainsi, il est prouvé que toute gesticulation de tout individu est liée d’un déficit ou d’un complexe identitaire et généralement ces comportements proviennent des personnes ou des familles en manque de prestige et des repères  identitaires d’où l’effort déployé pour une insertion sociale au sein d’une société tchadienne  de plus en plus exigeante.

C’est pourquoi, nous estimons que la famille Koulamallah doit se ressaisir ici et sortir du double complexe auquel ses membres ont habitué les Tchadiens :  complexe d’infériorité et de supériorité.

-Infériorité, parc qu’elle vient d’ailleurs

- Supériorité, parce qu’elle est  visiblement prétentieuse.

Alors que faire ?

Reprocher à makaila toutes les difficultés qu’elle rencontre devant ses rapports conflictuels réguliers dans une société tchadienne réactionnaire.

Par ailleurs, il nous est permis ici de faire savoir à quinconque, que personnellement, nous n’avons i aucun problème avec la famille Koulamallah  de façon large, que nous ne connaissons  d’ailleurs pas à part M.Abderahaman Koulamalla, avec qui, nous avons gardé des bons souvenirs lors de son passage récent à Dakar et par échanges des correspondants dans le cadre des activités de l’opposition tchadienne.

Si par hasard ou par miracle, une personne ou une entité sociale donnée s’érige pour faire un procès à notre blog sur la base d’un simple commentaire posté par un anonyme, il est évident que cette personne souffre d’un strabisme criard qui nécessite l’intervention illico-presto des ophtalmologues.

A cet effet, notre blog met en garde toute personne qui, pour une raison ou autre, profère des menaces verbales et autres intimidations à son encontre dans un contexte démocratique et international plus que jamais émancipé.

C’est donc avec  un esprit  émancipé, que notre blog se verra dans l’obligation d’entreprendre légalement la saisine des organisations  à qui de Droit par voie écrite pour faire prévaloir ses droits et entendre  sa cause.

Que l’on ne vienne pas nous imposer une ligne directrice pour ce que l’on fait, car, on agit en toute liberté.

Notre blog ne peut être considéré comme un espace de haine ou des divisions sociales au Tchad. Nous ne sommes pas responsables de cette cassure sociale apparente dans laquelle évolue notre société tchadienne aussi bien de l’intérieur comme à l’extérieur.

Il appelle clairement à la famille Koulamallah, c’est bien d’elle qu’il s’agit de reconsidérer à partir d’aujourd’hui, tout ses propos vis-à-vis de notre blog, si rien ne fait dans un bref délai, nous serons emmenés d’aller jusqu’au bout avec elle.

Rien au grand jamais rien ne nous arrêtera de mener un tel combat, car, rien ne change à notre lutte au Tchad.

En sommes, nous remercions, au passage, tous ceux qui, par commentaires interposés, ont  répondu à notre place aux attaques dont nous avons fait l’objet ces derniers jours et qu’ils s’assurent, une fois encore de notre sentiment de profonde gratitude et de considération à leur égard.

Au regard de vos réactions, nous sommes convaincus de votre soutien inconditionnel à notre faveur, car, nous constitutions une famille virtuelle et universelle, d’où la principale raison de ne pas recourir à  ma famille biologique  pour une quelconque défense, étant donné que vous êtes là à mes côtés dans le temps et l’espace.

Pour le reste, nous avons une conscience tranquille de n'avoir rien fait à autrui, et personne ne peut nous reprocher de quoi que ça soit. Nous n'avons invité personne de venir déposer des commentaires dans ce blog.

Merci à vous tous et sans aucune distinction.

 

Makaila Nguebla

 Contact: nmakaila@yahoo.fr