Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dakar : les étudiants  tchadiens rejettent en bloc  l’aide forfaitaire du Gouvernement

20100418_122255-1-.jpg20100418_122400-1-.jpg
Etudiants tchadiens dans les locaux de l'Université Amadou Hampâté Bâ à Dakar ( Sénégal )
 
Les étudiants tchadiens du Sénégal, ont protesté samedi et dimanche contre l’octroi d’une aide forfaitaire des autorités tchadiennes qui ont envoyé une délégation de Ndjaména en vue de leur remettre des  bourses comme aides sociales,  qu’ils ont estimées « dérisoires ».

 

En effet, selon le principal animateur et initiateur de cette action de boycotte  du groupe d’étudiants tchadiens contestataires que nous avons joins au téléphone dans la soirée , en l’occurrence Tala Atfarid Taha Mahamoud Alzantouti, inscrit en génie civil, il est parti du simple constat que l’Assemblée Nationale tchadienne aurait voté un budget de 43 milliards de fr cfa, au profit de  9 milles étudiants tchadiens repartis dans plusieurs pays d’ Afrique.

 

Or, Tala soutient que sur quelle base, on prétend  fixer aux étudiants tchadiens du Sénégal, une somme maudite de 50.000 fr cfa ?

 

Il le dit : « nous ne comprenons pas, comment se fait-t-il,  que les étudiants du Maroc, de la Tunisie et de l’Egype, ont perçu chacun l’équivalent de 300.000 fr  cfa, alors que ceux du Sénégal, sont condamnés à recevoir seulement 50.000 fr cfa. J’hallucine mal cette inégalité. », S’interroge, notre interlocuteur.

 

Par ailleurs, pour Tala et ses amis qui l’accompagnent dans cet élan de protestations ; ils doutent fortement de la bonne foi de la délégation qui est venue les rencontrer et  que le reste d’argent censé retourner au Tchad, ne rentre pas au trésor public.

Ils envisagent de saisir l’Assemblée nationale tchadienne pour avoir d’explications et de clarifications dans cette affaire qu’ils considèrent comme acte  d’escroquerie organisée au plan haut niveau de l’Etat.

Selon Tala, ils étaient nombreux à refuser de prendre la maudite somme de 50.000 fr cfa, de la délégation.

Au regard des propos tenus par Tala à notre rédaction, ce montant de 50.000 fr cfa, est insuffisant pour couvrir leurs besoins les plus élémentaires  et  Il le dénonce  en ces termes : « Qu’allons-nous faire avec 50.000 fr cfa à Dakar ? Rien que pour les photocopies, cette somme ne peut suffire »

Le Tchad, un pays qui fait partie du cercle restreint des Etats exportateurs de l’or en Afrique, s’illustre par un égoïsme sans pareil et ne parvient  toujours pas à accorder  l’aide forfaitaire à ses propres étudiants, relèves de demain et forces de l’avenir.

 

Cela dénote une fois de plus que dans ce pays, on est bien loin de la logique de  transparence et de la bonne gouvernance socio-économique des ressources naturelles telles que réclamées par les institutions internationales et autres structures non gouvernementales soucieuses de la répartition équitable des revenus entre leurs peuples.

 

La marginalisation sociale au Tchad, est un fait criard que nul ne peut douter ni remettre en cause.

 

Enquête réalisée par la rédaction du blog de Makaila

 

Ndlr: Pour tous renseignements complémentaires, contactez Tala Atfarid Taha Mahamoud Alzantouti, animateur du réseau des contestataires.

 

Mail:alzantouti01@gmail.com

Tel: 00 221 77 44 666 78