Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CADHP-1.jpg

 

La Coalition pour l’Effectivité de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuple (CADHP), a organisé une Table ronde, le 29 mars 2011, au Café de Rome en plein centre de Dakar et à quelques mètres seulement du Palais Présidentiel où se trouve Me Abdoulaye Wade, pour inviter les Etats à la ratification.

En la personne de Me Amadou Aly Kane, avocat à la Cour de Dakar, la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) en assure la Vice-présidence de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples( CADHP).

 

Devant donc de nombreuses personnalités venues de différentes institutions publiques, administratives ou associatives de protection et défense des droits de l’homme et des journalistes, la Coalition  a organisé une Table ronde pour sensibiliser les Etats,  les autorités sur les enjeux et les défis pour la pleine ratification de la dite Charte qui garantisse le respect universel  des droits humains sur le continent.

CADHP-2-copie-1.jpg

 

Après le discours introductif d’ouverture de M.Alassane Seck,Vice-président de la RADDHO, Chargé des Finances, Me Amadou Aly Kane,  a pris la parole pour faire l’historique de cette institution crée en mai 2003 à Niamey au Niger et qui  se fixe comme ambition d’œuvrer pour l’émergence sur le continent de la possibilité aux victimes d’avoir accès à la saisine grâce à  une communication judiciaire simple.

Cette Table ronde est animée par des illustres défenseurs des droits de l'homme entre autres; Me Assane Dioma Ndiaye de la Ligue sénégalaise des droits de l'homme,  M.Mabassa Fall,Pr à l'université Cheikh Anta Diop et représentant de la FIDH en Afrique de l'Ouest ainsi que M.Aboubakry Mbodji, conseillé au Ministère sénégalais des droits de l'homme.

 

Ayant pour siège, à Arucha en Tanzanie, la CADHP, est structurée en  plusieurs points focaux qui travaillent pour inciter les Etats à la signature et ratifier par une déclaration.

 

Pourquoi une  Coalition pour l’Effectivité de la CADHP ?

 

De l’avis de Me Aly Kane, la Coalition pour l’Effectivité de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) est un consortium,  un réseau d’organisations non gouvernementales et d’institutions nationales totalement autonomes des droits humains qui poursuivent ensemble des objectifs communs à savoir : le respect universel des droits de l’homme au dé là des considérations raciales, confessionnelles, politiques et autres.

La prise de parole a permis aux différents invités d’intervenir pour apporter des recommandations, des critiques et des amendements afin d’améliorer les différentes dispositions contenues dans la Charte pour une meilleure appropriation citoyenne de ces instruments de protection et de défense des droits humains, et ce, pour  rompre  enfin avec la culture de l’impunité sur le continent,  des violation massives et répétées des droits de la personne humaine.

Devant la frilosité observée dans l’application et la déclaration  de ladite Charte par les Etats, la Coalition pour l’Effectivité de la Cour Africaine des Droits et des Peuples (CADHP), envisage  d’intensifier sa campagne de plaidoyer et de lobbying  auprès des institutions sous-régionales, internationales, des Gouvernements et des populations pour son entrée en vigueur qui facilitera une meilleure protection des victimes de répression et de la barbarie humaine.

 

Reportage du blog de makaila