Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

artoff89789.jpg

Projection de ‘’Daratt ‘’, de Mahamat-Saleh, cet après midi

Dakar, 26 jan (APS) La Fondation Konrad Adenauer (FKA) projette, cet après midi à 18h, à son siège, le film ‘’Daratt ‘’ (Saison sèche) du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun, indique un communiqué transmis à l’APS.

 

L’histoire tourne autour de Atim, le personnage principal du film. En 2006, au Tchad, après que le gouvernement a accordé l’amnistie à ‘’tous les criminels de guerre, il reçoit un revolver des mains de son grand-père pour aller retrouver l’homme qui a tué son père alors qu’il n’avait que 16 ans.

‘’Il quitte son village et part pour N’Djaména (Tchad), à la recherche d’un homme qu’il ne connaît même pas.’’

Mais Atim ‘’le localise rapidement : ancien criminel de guerre, Nassara est aujourd’hui rangé, marié et patron d’une petite boulangerie’’.

Atim se rapproche de Nassara et réussit à se faire ‘’embaucher par lui comme apprenti boulanger, avec la ferme intention de le tuer’’.

‘’Intrigué par l’attitude d’Atim à son égard, Nassara le prend sous son aile et lui apprend l’art et la manière de fabriquer du pain.’’

‘’Une étrange relation se tisse bientôt entre les deux êtres. Malgré sa répugnance, Atim semble trouver chez Nassara la figure paternelle qui lui a toujours fait défaut...’’

Mahamat Saleh Haroun a réalisé son premier long-métrage, ’’Bye Bye Africa’’, en 1999.

Il est le premier réalisateur tchadien de l’histoire. En 2001, il réalise ’’Letter from New york City’’, un court-métrage qui obtient la même année le Prix de la meilleure vidéo au 11e Festival du cinéma africain de Milan.

Son second long métrage, ’’Abouna’’, en 2002, a remporté le prix de la meilleure image au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ( FESPACO).

 

’’Daratt ‘’ (Saison sèche) a reçu le Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise en 2006, une distribution de Cinéart et remporte l’étalon de bronze de Yennenga, ainsi que le Prix de la meilleure image en 2007.

SK/ASG