Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

cynthia-copie-1

Cynthia, assassinée par ses amis de facebook

Ils faisaient partie de ses amis sur facebook. Et pourtant, ce sont eux qui mettront fin à ces jours...

 

L'histoire s'est passée au Nigéria à la fin du mois de juillet 2012. La jeune diplômée de l'université de l'état de Nasarawa, Cynthia Udoka Osokogu, 24 ans, vivant à Abuja, décide de se rendre à Lagos. Elle possède un commerce de vêtements et souhaite se ravitailler dans cette ville. Ses contacts là-bas? Deux étudiants rencontrés sur Facebook, avec qui elle tisse une amitié au fil de plusieurs mois d'échanges. Elle prend son billet d'avion et les rejoint confiante, car ils ont promis de l'héberger. Malheureusement elle s'envole vers la mort. Très vite plus personne n'a de ses nouvelles. Les avis de recherches se multiplient. La mobilisation prend forme. Mais Cynthia est morte depuis longtemps. Le jour même de son arrivée, ses deux "amis" la conduisent dans un hôtel, la droguent, lui volent tout son argent et l'étranglent. Selon les suspects : "Quand elle est arrivé à Lagos, nous l'avons conduite dans un hôtel de Festac. Nous pensions qu'elle avait beaucoup d'argent, mais elle nous a dit qu'elle n'avait rien. Nous avons mis des comprimés de Reflon dans sa boisson. Après cela, nous avons couché avec elle pendant 12 heures dans cet hôtel. Nous avons découvert que les tablettes ne fonctionnaient pas rapidement sur elle. Nous l'avons alors attaqué, attaché et couvert sa bouche. Après quoi nous l'avons battu pour qu'elle nous dise où elle avait caché son argent. Quand nous n'avons pas pu avoir d'argent, nous lui avons attaché la bouche. Nous l'avons étranglée puis abandonné dans cet hôtel et nous nous sommes enfuis." N'ayant plus aucun papier sur elle, le personnel de l'hôtel ne peut l'identifier et laisse le corps à la morgue. C'est là qu'elle a été découverte il y a quelques jours après une enquête qui a aussi permis d'arrêter les deux meurtriers et plusieurs complices. Cynthia est leur 6e victime. Quand l'histoire derrière cette mort a été divulguée, plusieurs commentaires désobligeants ont été fait sur la victime"Elle est stupide. Comment elle a pu être aussi imprudente ?" "C'est sans doute une prostituée qui est tombée sur de mauvais clients. Aucune fille bien ne peut se rendre dans une autre ville en espérant se faire loger par de parfaits inconnus". En réalité, cela pouvait arriver à chacun d'entre nous. Nous qui passons la majeure partie de nos journées sur internet, qui expérimentons "la magie" des réseaux sociaux, qui nous sentons parfois plus proches de nos amis virtuels que de ceux que nous côtoyons, nous sommes aussi exposés. Avant, je refusais systématiquement tout rendez-vous avec des personnes rencontrées sur le net, à moins que l'on ait des amis "physiques" et non virtuels en commun. Mais il est arrivé que l'on me sollicite pour des travaux. J'ai rencontré des inconnus notoires dans des restaurants pour parler affaire. J'ai même fait une dédicace dans une ville où je ne connaissais personne d'autres que des gens rencontrés sur internet. Au lieu de jeter la pierre, prenons conscience de la fragilité de nos acquis, de la précarité de notre confort. Quelques échanges ne signifient rien. Prenons nos précautions. Soyons prudents. Informons nos proches sur les lieux où nous allons et avec qui. Cynthia était la seule fille et le dernier enfant du Général Major Osokogu.

 

Source: http://www.dakaractu.com/Cynthia-assassinee-par-ses-amis-de-facebook_a31221.html